9294113-14850494

L’Armée nationale populaire (ANP) a dénoncé, ce samedi 19 novembre, de « vaines et désespérées tentatives visant à semer le trouble et la division », rapporte le site électronique algérien TSA qui cite l’auteur de l’éditorial de la revue El Djeich du mois de novembre qui écrit : « La cohésion entre l’Armée nationale populaire et le peuple algérien ainsi que la loyauté envers la nation sont plus profondes et plus fortes pour être ébranlées par les vaines et désespérées tentatives visant à semer le trouble et la division ».

L’éditorialiste de la revue de l’ANP rappelle les appels lancés par certaines personnalités et partis politiques pour appliquer l’article 88 de la Constitution contre le président après son hospitalisation au Val-de-Grâce en 2013 rapporte le dite électronique algérien.

« Dans un passé très proche, certaines voix, mues par des intérêts étroits et des calculs personnels, s’étaient élevées, pour appeler ouvertement l’Armée nationale populaire à violer la Constitution et la loi afin qu’elles puissent réaliser ce qu’elles n’avaient pu obtenir par des voies constitutionnelles, légales et démocratiques », accuse-t-il.

L’auteur de l’éditorial fait par la suite allusion aux lectures faites après le départ de Amar Saadani de la tête du FLN le liant à sa proximité avec le vice-ministre de la Défense et chef d’état-major, le général Ahmed Gaïd Salah et les présidentielles de 2019. « Aujourd’hui, après l’échec de ces tentatives désespérées, ces parties, habituées à pêcher en eaux troubles, ne s’embarrassent pas de laisser libre cours à leur imagination, à leurs élucubrations, à leurs interprétations et à leurs divagations en inventant des histoires de toute pièce », assure la même source.

Pour lui, l’objectif de ces énièmes tentatives désespérées « n’est autre que de vouloir porter atteinte à la crédibilité, à l’unité, à la discipline et l’engagement de l’ANP à accomplir ses missions constitutionnelles ». « Pendant que des voix s’élèvent de temps à autre pour tenter de semer la zizanie et la discorde, l’Armée nationale populaire continue d’accomplir ses missions constitutionnelles avec détermination, persévérance et dévouement, à l’effet de préserver la souveraineté nationale et l’inviolabilité du territoire », conclut-il.