train-oncf-maroc-14 (1)

Deux projets ferroviaires d’un coût global de près de 47 millions de dhs (MDH) ont été inaugurés, jeudi au niveau de la région Casablanca-Settat.

Ainsi, le Directeur Général de l’Office National des Chemin de Fer (ONCF), Mohamed Rabie Khlie, accompagné du Wali de la région de Casablanca-Settat, Khalid Safir, et des Gouverneurs des préfectures de Nouaceur et de Casa-Anfa, respectivement Hassan Zitouni et Samir El Khamlichi, ont procédé à l’inauguration de la nouvelle gare ferroviaire de Bouskoura et d’un pont-route situé au niveau de la porte n°3 du port de Casablanca.

S’agissant de la nouvelle gare de Bouskoura, dont la réalisation a nécessité un investissement de 20 millions de dirhams pour une durée de travaux de 26 mois, elle a pour objectif d’accompagner le développement urbain de cette agglomération et d’absorber les flux croissants des voyageurs en leur offrant des services répondant aux standards de qualité et ce, conformément à la stratégie ONCF visant la modernisation aussi bien des grandes, moyennes que des petites gares.

Située sur l’axe centre du réseau ferré national, cette nouvelle gare a été dotée de multiples équipements et commodités modernes (hall voyageurs spacieux, affichage et tableaux électroniques des horaires, guichets de vente, parking, bancs d’attente, commerces,…), ainsi que d’un passage sous-terrain permettant une meilleure accessibilité pour les personnes à mobilité réduite.

Pour ce qui est du pont-route situé au niveau de la porte n°3 du port de Casablanca inauguré à cette même occasion en remplacement du passage à niveau n°4001, sa réalisation a nécessité un investissement de 27 MDH, à travers un partenariat entre l’ONCF et l’Agence Nationale des Ports. L’objectif étant de renforcer la sécurité des circulations routières et ferroviaires et d’améliorer davantage la fluidité de la circulation routière à l’entrée du port de Casablanca.

A noter que ce projet s’inscrit dans le cadre d’un ambitieux programme qui a mobilisé près de 1,5 milliard de dirhams entre 2010 et 2015 pour lequel l’ONCF s’est allié avec les différents partenaires concernés (ministère de l’Equipement, du Transport et de la Logistique, communes, régions…) découlant de la stratégie ONCF visant le renforcement de la sécurisation des emprises ferroviaires