oui 930739037-1

Le nouveau décret n°2-15-990 du 7 chaoual 1437 (12 juin 2016) modifiant et complétant le décret n° 2-91-527 du 21 di al-kiida 1413 (13 mai 1993) relatif  à la situation des étudiants externes, internes et résidents dans les centres hospitaliers vient d’être publié au bulletin officiel.

Ce décret complète l’ancien par des dispositions prévoyant le mode de fixation des  postes budgétaires, ainsi que du tableau des spécialités dans lesquelles peuvent être nommés les résidents qui signent un engagement de travailler dans l’un des centres hospitaliers.

Il détermine les compensations mensuelles octroyées aux résidents qui n’ont pas le statut de fonctionnaires ou d’employés dans un établissement public et qui sont de 3500 dirhams.

Toutefois, les résidents qui signent un engagement de travail d’une durée de 8 ans, au moins, dans le ministère chargé de l’enseignement supérieur, après leur réussite au concours de recrutement des professeurs-assistants d’enseignement supérieur, ou après leur recrutement comme spécialistes au ministère de la Santé ou dans l’un des centres hospitaliers sont désignés à partir de la première de résidence, en tant que fonctionnaires stagiaires de premier catégorie de la première classe de cadre médecin ou cadre pharmacien ou cadre chirurgien-dentiste.

Les résidents reçoivent, en sur de la compensation fixée par l’article 27, une compensation de surveillance ou de service obligatoire.

Le décret prévoit d’autres dispositions pour des cas généraux ou particuliers concernant les résidents