488120_le-bidonville-de-sahb-el-caid-a-sale-dans-le-nord-ouest-du-maroc-le-28-novembre-2012

En dépit de la réduction de la pauvreté absolue et des inégalités en matière de dépenses de consommation des ménages, il y a lieu de relever que près d’un million de personnes résidant en milieu urbain, soit 5.3% de la population urbaine totale, vit encore en dessous du seuil relatif de la pauvreté, avec moins de 1.3 $ US de dépenses par jour, 13.6% de la population urbaine est économiquement vulnérable avec des dépenses se situant entre 1.3 et 1.9 USD par jour et par personne, note le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) dans son rapport annuel 2015 publié aujourd’hui.

Les inégalités d’accès aux services sociaux de base sont importantes et contribuent fortement aux inégalités de revenus. Il convient donc d’œuvrer pour assurer l’égalité des chances et réduire les autres formes d’inégalités (éducation, sante, les autres services sociaux) pour renforcer la cohésion sociale dans le pays.

Les disparités territoriales constituent une autre source importante d’inégalités des chances qu’il faut combattre.

Il convient aussi d’accorder une attention particulière aux droits des personnes les plus vulnérables de la société, (enfants, personnes en situation de handicap et personnes âgées) et aux inégalités entre hommes et femmes.