deposito aduanero

A fin août 2016, les importations au titre des biens et services enregistrent une hausse (+21,3Mds DH) plus importante que celle des exportations (+7,7Mds DH), ce qui se traduit par un accroissement du déficit commercial de 13,5Mds DH (-66,4Mds DH contre -52,9Mds DH à fin août 2015). Le taux de couverture se situe, ainsi, à 77,1% au lieu de 80,4% un an auparavant (Tableau n°1). La hausse des importations de biens et services provient de l’accroissement des importations de biens (FAB) (+16,3Mds DH), notamment de biens d’équipement, de produits finis de consommation et de demi-produits, ainsi que de celle des dépenses de services (+5Mds DH). De même, la progression des exportations est imputable à la hausse des recettes de services (+5,7Mds DH), notamment les recettes Voyages: +2,2 Mds DH et des exportations de marchandises (+2Mds DH), particulièrement les exportations du secteur automobile (+4,8Mds DH). S’agissant des recettes MRE, celles-ci enregistrent une hausse de 5,5% ou +2,2Mds DH: 42,9Mds DH contre 40,7Mds DH au titre de la même période de 2015. Enfin, le flux des IDE s’inscrit en baisse de 35,5% ou -7,6Mds DH. Cette baisse résulte de l’augmentation des dépenses de 2,6Mds DH conjuguée à la baisse des recettesde 5Mds DH.

A fin août 2016, les réserves internationales nettes atteignent 248,8Mds DH contre 224,6Mds DH à fin 2015.Les avoirs officiels de réserve se chiffrent à 254,7Mds DH contre 227,9Mds DH à fin 2015 et les engagements extérieurs à court terme en monnaie étrangère à 5,9Mds DH contre 3,3Mds DH à fin décembre 2015.

Le déficit commercial de biens (CAF-FAB) s’établit à -120,4Mds DH contre -106,5Mds DH à fin août 2015 (Tableau n°2), en creusement de 13,9Mds DH. Le taux de couverture des importations de marchandises par les exportations se situe à 55,1% au lieu de 57,6% à fin août 2015. Les importations hors biens d’équipement et demiproduits baissent de 1,8% ou -2,4Mds DH et les exportations hors phosphates et dérivés progressent de 5,8% ou +6,7Mds DH.

Importations : hausse de 6,6% Au titre des huit premiers mois de l’année 2016, les importations CAF se chiffrent à 268Mds DH contre 251,4Mds DH un an auparavant, soit une hausse de 6,6% ou +16,6Mds DH(tableau n°3). Cette hausse concerne l’ensemble des groupes de produits, notamment les achats de biens d’équipement (+14,3Mds DH), de produits finis de consommation (+7,4Mds DH) et de demi produits (+4,8Mds DH). Toutefois, les achats de produits énergétiques régressent de 11,8Mds DH et ceux de produits bruts de 2,3Mds DH. La structure des importations laisse apparaitre, ainsi, une baisse importante de la part des produits énergétiques (-5,5 points). Biens d’équipement et demi-produits Les importations de biens d’équipement enregistrent un accroissement de 22,9% ou +14,3Mds DH par rapport à fin août 2015: 76,4Mds DH contre 62,1Mds DH (graphique n°3). De même, les importations de demi-produits augmentent: 61,9Mds DHcontre 57,2Mds DH un an auparavant, soit +8,3% ou +4,8Mds DH. La part des achats de ces deux groupes de produits dépasse la moitié des importations totales: 51,6% à fin août 2016 contre 47,5% un an auparavant.

Les exportations : hausse de 1,9% En dépit de la baisse des ventes de phosphates et dérivés à fin août 2016 de 13,1% ou -4Mds DH, les exportations atteignent 147,6Mds DH contre 144,9Mds DH un an auparavant, soit une hausse de 1,9% ou +2,7Mds DH. Ce résultat est imputable à l’accroissement des ventes des autres secteurs: Automobile: progression des exportations du secteur de§ 15,5% ou +4,8Mds DH (36Mds DH contre 31,2Mds DH); Agriculture et agro-alimentaire: hausse de 7,6% ou§ +2,2Mds DH, suite à la hausse des exportations des produits de l’industrie alimentaire (+9,3% ou +1,5Md DH) et celles de la pêche et aquaculture (+23,3% ou +0,6Md DH); Textile et cuir: augmentation des exportations de 5,3%§ ou +1,2Md DH (23,8Mds DH contre 22,6Mds DH à fin août 2015); Aéronautique et Electronique : amélioration des§ expéditions des deux secteurs, soit respectivement +8,6% et +5,2%. Hors phosphates et dérivés, les exportations progressent de 5,8% ou +6,7Mds DH. Secteur automobile La performance des exportations du secteur automobile (graphique n°4) au terme des huit premiers mois de 2016 provient essentiellement de la progression des ventes du segment « construction » : 19,1Mds DH contre 15,3Mds DH à fin août 2015 et 12,9Mds DH à fin août 2014. La part du secteur dans le total des exportations s’élève à 24,4% contre 21,5% un an auparavant et 19,9% à fin août 2014.

Echanges de services

S’agissant des échanges de services, les exportations enregistrent un accroissement de 5,9% ou +5,7Mds DH(101,8Mds DH contre 96,2Mds DH) plus important que celui des importations (+5Mds DH: 55Mds DH contre 50Mds DH) (Tableau n°5). De ce fait, la balance commerciale au titre des services fait ressortir un excédent en amélioration de 1,5% ou +0,7Md DH: +46,8Mds DH contre +46,1Mds DH à fin août 2015.

Voyages

Les recettes Voyages portent sur une valeur de 44,2Mds DH au lieu de 42,1Mds DH un an auparavant, soit une hausse de 5,1% ou +2,2Mds DH (Graphique n°5). De leur côté, les dépenses Voyages augmentent de 7,7% ou +0,7Md DH: 9,8Mds DH au lieu de 9,1Mds DH un an auparavant. Ainsi, la balance Voyages dégage un excédent en hausse de 4,4% ou +1,5Md DH: 34,5Mds DH contre 33Mds DH à fin août 2015.

Recettes MRE

Les envois de fonds effectués par les Marocains Résidant à l’Etranger (MRE) se chiffrent à 42,9Mds DH (soit le niveau le plus haut des cinq dernières années) contre 40,7Mds DH à fin août 2015, en progression de 5,5% ou +2,2Mds DH.

Investissements directs étrangers au Maroc

Les recettes au titre des Investissements Directs Etrangers (IDE) s’élèvent à 21,7Mds DH au lieu de 26,7Mds DH à fin août 2015, soit -18,8% ou -5Mds DH. Les dépenses, quant à elles, augmentent à 7,8Mds DH (5,3Mds DH un an auparavant). Elles sont constituées à hauteur de 48,2% de remboursements de prêts apparentés et d’avances en compte courant. Ainsi, le flux des IDE baisse de 35,5% ou -7,6Mds DH: 13,8Mds DH contre 21,5Mds DH à fin août 2015.

Investissements directs Marocains à l’étranger

Le flux des Investissements Directs Marocains à l’Etranger enregistre une baisse de 29,6% ou -1,2Md DH: 2,8Mds DH contre 3,9Mds DH un an auparavant (Graphique n°8). Cette évolution s’explique par la baisse des investissements directs marocains réalisés à l’étranger (-19,1% ou -0,8Md DH) et par l’augmentation des cessions d’investissements directs marocains à l’étranger (+0,4Md DH)

Résultats de la balance des paiements et de la position extérieure globale à fin juin 2016

Au terme du premier semestre de l’année 2016, la balance des paiements enregistre un déficit du compte des transactions courantes de 23,6 Mds DH, soit +27,6% ou +5,1 Mds DH par rapport à son niveau enregistré fin juin 2015. Ce résultat s’explique principalement par le creusement du déficit des transactions au titre des biens de 7,9 Mds DH atténué toutefois, par la hausse de l’excédent du compte du revenu secondaire de 2,4 Mds DH et par une légère amélioration de celui des échanges de services (+0,4 Md DH). La position extérieure globale, qui reflète la situation patrimoniale de l’économie marocaine vis-à-vis du reste du monde, laisse apparaître à fin juin 2016, une situation nette débitrice de -621,8Mds DH contre -610,4Mds DH à fin mars 2016. Cette situation s’explique par la hausse de l’encours des engagements financiers (+18,2Mds DH) plus marquée que celle du stock des avoirs financiers (+6,8Mds DH). L’augmentation de l’encours des engagements financiers (991,7Mds DH contre 973,5Mds DH fin mars 2016) résulte de la hausse relevée au niveau de toutes les composantes de ces engagements. Il s’agit principalement des investissements directs (+11,8Mds DH), des investissements de portefeuille (+3,6Mds DH) et des « autres investissements » (+2,7Mds DH). L’accroissement du stock des avoirs financiers (369,9Mds DH fin juin 2016 contre 363,1Mds DH fin mars 2016) est attribuable essentiellement à l’accroissement de 6,5 Mds DH du stock des avoirs de réserve.