california-contractor-insurance

La production industrielle manufacturière aurait connu, au troisième  trimestre 2016, une stabilité selon 44% des patrons, une baisse selon 30% et une augmentation selon 26%. Cette évolution aurait été le résultat d’une baisse de la production dans les branches de la « Fabrication d’autres produits minéraux non métalliques » et de la « Fabrication de produits à base de tabac » d’une part, et d’une augmentation de la production dans les branches des « Industries alimentaires», de la «Fabrication de boissons » et de l’«Industrie chimique » d’autre part.

Les carnets de commandes du secteur ont été jugés d’un niveau normal par 64% des chefs d’entreprises et inférieur à la normale par 22%. L’emploi aurait, selon 41% des patrons, connu une stagnation. Dans ce contexte, le taux d’utilisation de la capacité productive (TUC) se serait établi à 70% au 3ème trimestre 2016.

La production du secteur de l’industrie extractive, de son côté, aurait, selon la majorité des patrons, affiché une hausse due, en particulier, à une amélioration de la production d’«Autres industries extractives», dominée par les phosphates.

La situation des carnets de commande a été, par ailleurs, jugée d’un niveau normal par la plupart des chefs d’entreprises de ce secteur. L’emploi aurait, selon la majorité des patrons, connu une stabilité et le  TUC se serait établi à 80%.

L’industrie énergétique aurait, selon la majorité des chefs d’entreprises, connu une hausse due à une augmentation de la «Production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné ».

La production de l’industrie environnementale aurait enregistré, en revanche, une diminution, selon 55% des chefs d’entreprises, imputable au recul de l’activité du «Captage, traitement et distribution d’eau».

Les carnets de commandes ont été jugés d’un niveau normal par la totalité des chefs d’entreprises des deux secteurs, énergétique et environnemental. L’emploi aurait, selon la majorité des patrons du secteur énergétique et plus de la moitié des chefs d’entreprises du secteur environnemental, connu une hausse. Dans ces conditions, le TUC aurait atteint 89% pour l’industrie énergétique et 83% pour l’industrie environnementale

L’activité du secteur de la construction aurait connu, au 3ème trimestre 2016, une stabilité selon 61% des patrons et une baisse selon 27%. Cette évolution aurait été due principalement à la stabilité de l’activité de la «Construction de Bâtiments » et de « Génie civil ».

La situation des carnets de commande a été jugée d’un niveau normal par 50% des patrons et inférieur à la normale par 39% d’entre eux. L’emploi aurait connu une stabilité pour 73% des patrons et le taux d’utilisation de la capacité productive (TUC) se serait établi ainsi à 64%.

Les anticipations des chefs d’entreprises

36% des patrons anticipent une hausse de la production industrielle manufacturière au 4ème trimestre 2016, attribuable à une augmentation de l’activité des « Industries alimentaires », de l’« Industrie chimique » et de la « Métallurgie ».  En outre, 35% des chefs d’entreprises prévoient une augmentation des effectifs employés.

Les anticipations de la majorité des patrons révèlent également une hausse de la production de l’industrie extractive, imputable principalement à une amélioration de la production des phosphates. Au niveau des effectifs employés, 91% des patrons prévoient une stabilité.

L’industrie énergétique connaîtrait, selon près des trois quarts des chefs d’entreprises, une baisse de la production due à une diminution de la « Production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné». La production de l’industrie environnementale devrait, pour 55% des industriels, baisser, notamment, dans les activités du «Captage, traitement et distribution d’eau». L’emploi connaîtrait une baisse selon plus des trois quarts des patrons du secteur énergétique et une hausse selon plus de la moitié des chefs d’entreprises du secteur environnemental.

Les anticipations avancées pour le secteur de la Construction font ressortir, globalement, une stabilité de l’activité au 4ème trimestre 2016.

Cette stabilité caractériserait principalement l’activité des branches des « Travaux de construction spécialisés » et de la « Construction de Bâtiments ». Elle serait accompagnée, selon près de 64% des chefs d’entreprises, par une quasi-stabilité des effectifs employés.