Congres-Etats-Unis

Dans une lettre adressée au président Obama, jeudi, par un groupe bipartisan de 16 membres, le Congrès américain salue le Maroc comme ami « le plus fort et le plus ancien des Etats-Unis dans une partie très importante du monde » et exhorte » à une plus grande visibilité » pour le rôle du Maroc dans la promotion de la stabilité et le développement dans la région, ainsi que les progrès réalisés par le pays sur les droits de l’homme. La lettre intervient peu de temps après que le Maroc ait exprimé des préoccupations, il y a quelques jours, à propos, de la teneur du  rapport sur les droits de l’homme au Maroc publié par Département d’Etat américain ? Ce rapport contenait des erreurs factuelles et a déformé les efforts du Maroc dans ce domaine.

La lettre a noté, «Nous comprenons que le Maroc soit le seul pays de la région à avoir mis en place avec les États-Unis, depuis 2006 et à la demande du Maroc, un dialogue continu sur les droits de l’homme qui est destiné à être un forum ouvert pour un engagement objectif et constructif sur ces questions. Ce processus de collaboration, nous dit-on, vise à échanger des informations destinées à résoudre les problèmes tout au long de l’année et de contribuer à l’exactitude du rapport annuel. Nous nous félicitons de ce processus et espérons que cela apporte une contribution positive ».

« [Le Maroc] a été notre allié dès les premiers jours et tout au long de notre histoire – y compris pendant la Seconde Guerre mondiale, la guerre froide, et maintenant notre combat commun contre ISIL (Daech, NDLR) et d’autres formes de terrorisme »,. « Le Maroc partage nos valeurs et aspirations pour la région et a été un modèle dans la promotion de la stabilité grâce à des réformes substantielles. »

« Nous nous préoccupons pour que les développements récents dans notre alliance stratégique avec le Maroc bénéficient d’une priorité plus élevée et que notre soutien aux signaux des réalisations du Maroc, y compris sur les droits de l’homme, et le rôle important qu’il joue pour améliorer la stabilité et le développement dans la région , fassent l’objet d’une plus grande visibilité dans nos déclarations publiques au sujet de cette relation bilatérale névralgique avec un de nos partenaires les plus anciens et les plus fiables « .