oui-ecole-maroc-facebook-1

Par : El Mostafa NASSIRI : Dans le cadre de la mise en œuvre des Hautes instructions royales, données aux ministres de l’Education nationale et des Habous et Affaires islamiques lors du Conseil des ministres tenu le 6 février 2016 à Laâyoune, sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI, relatives à la révision des programmes et manuels d’enseignement en matière d’éducation islamique, ces deux département ont procédé à la révision du curriculums scolaires de la matière d’Education islamique dans l’enseignement primaire et secondaires qualifiant dans l’ensemble de leurs composantes au niveau des objectifs, des orientations, des programmes, des contenus scolaires et des formulations de la gestion organisationnelle et éducative.

Il a été également procédé avec les groupes d’auteurs des livres scolaires à la révision des manuels conformément aux nouvelles orientations du curriculum de la matière d’Education islamique dans les trois cycles d’enseignement actuellement au stade de l’évaluation et de la validation et qui seront prêts à la rentrée scolaire 2016-2017.

Le département de l’Education nationale et de la formation professionnelle a, ainsi, présenté les nouveaux curriculums d’Education islamique, le premier concernant tous les niveaux scolaires de l’enseignement primaire public et privé et, le second, se rapportant au cycle de l’enseignement secondaire préparatoire et qualifiant public et privé.

 

Rappelons que SM le Roi Mohammed VI, avait, lors de la tenue du Conseil des ministres le 6 février 2016 à Laâyoune,  souligné que l’ouverture et la communication ne signifient nullement l’aliénation ou le suivisme, comme elles ne doivent pas être un prétexte pour l’isolement et le repli sur soi.

Partant de cela, Sa Majesté le Roi, Amir Al Mouminine, a donné ses Hautes instructions aux ministres de l’Education nationale et des Habous et Affaires islamiques, sur la nécessité de la révision des programmes et manuels d’enseignement en matière d’éducation religieuse, aussi bien dans l’école publique que dans l’enseignement privé ou les établissements de l’enseignement originel et ce, dans le sens d’accorder une grande importance à l’éducation aux valeurs de l’islam tolérant, dans le cadre du rite sunnite malékite, qui prônent le juste-milieu, la modération, la tolérance et la cohabitation avec les différentes cultures et civilisations humaines.

Sa Majesté le Roi a également souligné que ces programmes et manuels d’enseignement soient fondés sur les valeurs authentiques du peuple marocain et ses traditions millénaires basées sur l’attachement aux fondamentaux de l’identité nationale unifiée, riche de la diversité de ses composantes, ainsi que sur l’interaction positive et l’ouverture sur la société du savoir et les dernières nouveautés.

La note du ministère de l’Education nationale accompagnant les nouveaux curriculums d’Education islamique invite la directrice et les directeurs des académies régionales d’éducation et de formation, les directrices et directeurs régionaux du ministère à convoquer les inspectrices et inspecteurs de la matière d’Education islamique, ainsi que les inspectrices et inspecteurs spécialisés dans la langue arabe et l’Education islamique dans l’enseignement primaire, à tenir des réunions éducationnelles et d’encadrement avec les professeurs en vue de clarifier la nouvelle conception de la matière d’Education islamique qui vise à répondre aux besoinx religieux de l’apprenant conformément la loi islamique suivant son âge, son époque, son développement intellectuel et psychologique et le contexte social, son éducation, la construction de sa personnalité avec ses aspects spirituels et corporels et sa préparation total et complète comme cela est explicité dans les documents du curriculum.

Le curriculum d’Education islamique dans le cycle primaire s’articule autour de la définition de l’éducation islamique répondant au besoin de l’apprenant  conformément à ce que recquiert la loi islamique (Char’â) et qui se réfère au principe de répondre aux besoins religieux réels, à l’objectif d’acquérir les valeurs essentielles de la religion regroupées autour du Tawhid, et qui sont l’amour, la liberté Al Ihsan et Al Istiqama.

Le deuxième axe du curriculum est la liberté de l’homme qui se réalise par la liberté de toute dépendance matérielle, du pouvoir ou des sentiments.

Le troisième axe est relatif aux valeurs centrales précitées.

Le quatrième axe concerne les objectifs généraux de l’Education islamique

Concernant le curriculum de l’Education islamique dans le secondaires, celui-ci se réfère à l charte nationale d’Education et de formation, à la vision stratégique de la réforme de l’enseignement 2015-2016, à la stratégie du ministère de l’Education nationale en matière de révision des curriculums et des programmes, aux choix et orientations générales en matière de réforme éducationnelle : choix et orientation en mati-re de valeurs, de développement des compétences, des contenus.

Le deuxième axe du curriculum d’Education islamique dans le secondaire concerne les caractéristiques de l’apprenant : Celles relatives aux valeurs devant faire en sorte que celleui-ci soit imprégné des valeurs de la religion islamique, fier de son identité religieuse et nationale, préservant son patrimoine civilisationnel, immunisé contre toute sorte d’aliénation intellectuelle, ouvert sur les valeurs civilisationnelles modernes dans ses aspects humains, au fait des valeurs de la modernité, de la démocratie et des droits de l’homme en cohérence avec ses particularités religieuse, nationales et civilisationnelles, attaché au comportement juste, modéré, tolérant et inspiré des valeurs suprêmes de la religion islamique.

Les référentiels et bases de la construction du curriculum sont légales (conformes à la Chariâ). Les cours d’Education islamique se réfèrent

– à la particularité de la connaissance islamique qui s’inspire du Coran et de la Sounna.

– à l’unicité de la foi

– aux constantes marocaines incarnées par l’Imamat, au rite malékite ash’ârite et au soufisme sunnite.

El Mostafa NASSIRI