975416-christine-lagarde-et-son-avocat-patrick-maisonneuve-a-l-audience-le-12-decembre-2016-a-paris

Le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a publié la déclaration ci-après sur l’action en justice en France concernant la Directrice générale. :

Le Conseil d’administration s’est réuni hier pour examiner les développements récents de l’action en justice en France concernant la Directrice générale, Christine Lagarde. Le Conseil d’administration a pris en compte tous les facteurs en jeu lors de ses débats, y compris l’excellent travail de la Directrice générale à la tête du FMI, ainsi que le respect et la confiance dont ce travail bénéficie largement à l’échelle mondiale.

Dans ce contexte, le Conseil d’administration exprime de nouveau sa pleine confiance dans la capacité de la Directrice générale de continuer de s’acquitter efficacement de ses fonctions.

Le dispositif de gouvernance du FMI prévoit que la Directrice générale est nommée par le Conseil d’administration et s’acquitte de ses fonctions sous la direction de ce dernier. Dans l’exercice de ses responsabilités en matière de surveillance, le Conseil d’administration s’est réuni régulièrement, depuis la nomination de la Directrice générale en 2011, pour examiner si les développements de l’action en justice concernant la Directrice générale en France ont influé sur sa capacité de diriger le FMI.

Le Conseil d’administration se réjouit de continuer de collaborer avec la Directrice générale pour faire face aux difficultés que l’économie mondiale rencontre.