Medicine doctor hand working with modern computer interface as medical concept

  1. Mohamed Boussaid, Ministre de l’Economie et des Finances a présidé, le vendredi 1er juillet 2016, la cérémonie de signature de la convention cadre relative à la gestion par la Caisse Centrale de Garantie, pour le compte de l’Etat, du Fonds « INNOV INVEST ».

Ont pris part à cette cérémonie Messieurs le Ministre de de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Formation des cadres, le Ministre délégué chargé des petites entreprises et de l’intégration du secteur informel, et le Président de l’Association marocaine des investisseurs en capital ainsi que les représentants du Groupements Professionnel des Banques du Maroc et de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc. Ont également pris part à cette cérémonie, les représentants de la Banque Mondiale et de la Banque Africaine de Développement.

Dans son intervention, M. Boussaid a précisé que la mise en place du Fonds « INNOV INVEST » traduit la priorité particulière accordée par le Gouvernement du Maroc à la promotion des jeunes porteurs de projets et au développement de l’entreprenariat et de l’innovation.

La mise en place du Fonds « INNOV INVEST » s’inscrit dans le cadre d’une stratégie globale des Pouvoirs publics visant à promouvoir le financement des start-ups et des porteurs de projets innovants.

Laquelle stratégie intègre également le développement de nouveaux instruments de financement, l’élargissement de la panoplie des investisseurs actifs dans le financement des premiers stades de création ainsi que l’adaptation de l’offre des instruments d’appui public destinée à cette catégorie de projets.

Ce Fonds vise à susciter l’intérêt des investisseurs privés pour le financement des start-ups innovantes, à soutenir le développement de nouveaux acteurs dont notamment les investisseurs providentiels et à contribuer à la consolidation des compétences en matière de financement des premiers stades de croissance des entreprises innovantes.

Les financements du Fonds seront portés principalement par des véhicules de capital-risque public/privé créés suite à des appels à manifestation d’intérêts, la prise de participation dans des fonds similaires existants et par des co-investissements directs ou indirectes avec des réseaux de « Business Angels ».

Une composante « Avances/dettes » ainsi qu’une composante « Assistance technique » sont également prévues pour favoriser le développement du flux des projets à financer et compléter l’investissement en capital.

Le Fonds aura une taille cible de 500 millions de Dirhams, devant permettre de financer environ 100 entreprises pour la composante Equity et environ 300 porteurs de projet pour les composantes « Avances/dettes » et « Assistance technique » avec des effets directs et indirects sur l’emploi ainsi que des impacts tangibles en matière de développement et la mise en place d’une infrastructure de financement du segment de la phase de création, jusque-là peu desservie.

Au terme de son allocution, le Ministre a souligné l’importance de l’implication de l’ensemble des opérateurs de l’écosystème et de la convergence de leurs efforts. Il a également insisté sur le rôle déterminant du secteur privé dans la réussite de ce projet et a invité une participation active des investisseurs privés pour la structuration des fonds d’investissement.

Enfin, le Ministre a sollicité les partenaires internationaux et les bailleurs de fonds pour soutenir l’intervention publique à travers un rôle actif en tant qu’investisseur dans ce projet.