Alami-600x300

Sous la Présidence de M. Alami Lazraq, le Conseil d’administration du Groupe Alliances s’est réuni le 9 mai 2016, en vue de l’examen, notamment, l’état d’avancement du plan de restructuration, l’arrêté des comptes au 31 décembre 2015 et les perspectives d’avenir.

Le plan de restructuration d’Alliances connaît des avancées majeures visant à renforcer les fondamentaux du Groupe et à permettre une reprise normale de ses

activités.

Le Groupe Alliances a mis en place une nouvelle gouvernance basée sur cinq organes clés de contrôle :

– Le conseil d’administration ;

– Le comité d’audit ;

– Le comité de nominations et rémunérations ;

– Le comité exécutif ;

– Le comité d’investissement.

Cette nouvelle gouvernance se caractérise aussi par une délimitation précise des rôles et responsabilités du Président du Conseil d’Administration et du Directeur Général.

Pour rappel deux nouveaux administrateurs indépendants, MM. Bertrand Laferrière et Marc Lamy, ont été nommés au Conseil d’Administration du Groupe courant 2015.

  • Réduction de l’endettement du Groupe

Le Groupe a mené avec succès plusieurs actions auprès de ses partenaires financiers qui sont en cours d’exécution.

L’endettement du Groupe qui s’établissait à 8,5 milliards de dirhams au 31 décembre 2014 devrait avoisiner 3,6 milliards de dirhams au 31 décembre 2016.

Plusieurs protocoles d’accord, en cours d’exécution, ont été signés avec les banques partenaires du Groupe, lui permettant de réduire son endettement bancaire de près de 1,8 milliard de dirhams grâce à des cessions d’actifs réalisées au prix du marché pour une valeur de 2,3 milliards de dirhams.

En ce qui concerne sa dette privée, le Groupe a également initié un programme de rachat de cette dette, par la cession d’actifs au prix du marché, pour 2,1 milliards de dirhams. Cette opération a été menée dans un cadre transparent et devrait se matérialiser par une réduction de l’encours de la dette privée de près de 1,8 milliard de dirhams.

Outre le désendettement du Groupe, ces opérations permettent de dégager 635 millions de dirhams de trésorerie principalement dédiée au financement des projets en cours de développement.

Augmentation de capital et de 300 millions de dirhams.

Le Groupe procédera à une augmentation de capital dont l’actionnaire de référence participera à hauteur de 300 millions de dirhams. M. Alami Lazraq a d’ores et déjà apporté la totalité de ce montant sous forme de compte courant dans l’attente de cette augmentation de capital.

Le Groupe Alliances a décidé de se recentrer sur son métier de base, à savoir la promotion immobilière. C’est ainsi que la liquidation judiciaire des trois filiales EMT Bâtiment, EMT Routes et EMT (Travaux Publics) a été prononcée au 1er trimestre 2016.

Ces sociétés ne sont plus consolidées à compter du 31 décembre 2015.

Un plan de réduction rigoureux des charges de structure a été entrepris avec pour objectif de réduire ces frais en 2016 de près de 40% par rapport à 2014, l’exercice financier 2015 étant à ce titre une année de transition.

Des discussions sont à un stade avancé afin de trouver une solution définitive à la station Lixus.

 Réalisations 2015

Les résultats financiers du Groupe Alliances au titre de l’exercice 2015 ont été marqués par une année difficile impliquant un ralentissement de son activité opérationnelle et par un contexte de lancement de son plan de restructuration.

Le chiffre d’affaires consolidé du Groupe évolue de 2 933 MDH en 2014 à 944 MDH en 2015. Cette évolution est essentiellement due aux difficultés de trésorerie rencontrées par le Groupe Alliances (report des livraisons) et au ralentissement de l’activité immobilière suite à une conjoncture économique difficile.

Le résultat net part du Groupe s’établit à -1 823 MDH en 2015, contre -969 MDH en 2014. Cela s’explique principalement par les éléments exceptionnels suivants :

– le niveau de chiffre d’affaires exceptionnellement bas de l’activité et l’actualisation de la valeur des stocks de promotion immobilière à hauteur de 534 MDH ;

– la contribution négative des sociétés de construction au résultat net part du Groupe à hauteur de -568 MDH ;

– l’impact des charges financières de l’exercice de -582 MDH qui ne traduisent pas encore l’effet de la restructuration de la dette bancaire et privée et dont l’effet se fera sentir partiellement en 2016 et totalement en 2017 ;

– la constatation de provisions sur actif circulant à hauteur de 123 MDH.

Renouer avec la rentabilité

L’année 2015 étant une année d’inflexion, le plan de restructuration permettra de réduire de manière significative l’endettement, les charges financières, les frais de structure et de marquer une nette reprise de l’activité de promotion immobilière du Groupe.

Les résultats de 2016 devraient être nettement positifs suite à ce plan de restructuration. En effet, ce plan permettra notamment de renouer de manière structurelle avec la rentabilité et la croissance dès l’année 2016. Il permettra le développement et la commercialisation des projets en cours de logements sociaux et intermédiaires et des programmes résidentiels tels que :

– Projets d’Habitat Social et Intermédiaire – 25 projets dont :

– Région Grand Casablanca : Riad Hay Hassani, Riad Bernoussi 1, Riad Bernoussi 2, Riad Louizia, Errahma Park, Riad Chellalate ;

– Région Rabat et centre : Riad Mehdya 1 et 2, Riad Sidi Allal El Bahraoui,

Riad Aïn Aouda ; – Région Nord : Riad M’deq, Riad Tanger, Riad Bab Sebta ;

– Région Sud : Riad Marrakech.

– Projets Haut standing – une dizaine de projets dont :

– Rabat : Terrasses Dar Essalam, Clos des pins ;

– Casablanca : Les Allées Marines, Espaces des Arts ;

– Marrakech-Agadir: Iken Park, Al Maaden, Akenza, Atlas Nakhil.

– Projets en Afrique :

– Cameroun ;

– Côte d’Ivoire.

Le Groupe prévoit également le lancement de nouveaux projets dès 2017 à la lumière d’une appréciation précise de leurs rentabilités et des conditions du marché.

Les prévisions pour les trois premières années du plan se présentent comme suit :

Le Groupe Alliances est confiant dans sa capacité à assurer un développement maitrisé et une rentabilité à long terme dans le cadre du Plan Stratégique « Alliances 2020 » dont l’élaboration est en cours.