hay-riad

Au 30 juin 2016, le parc du Groupe s’établit à plus de 53 millions de clients, en hausse de 4,4% sur un an, porté aussi bien par une hausse significative des parcs des filiales (+6,3%) que par celle des parcs au Maroc (+1,5%).

A fin juin 2016, le groupe Maroc Telecom a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 17 593 millions de dirhams, en hausse de 6,1% par rapport au premier semestre 2015. A base comparable, il progresse de 3,8%, tiré à la fois par le développement des activités à l’International dont le chiffre d’affaires croît de 17,1% (+10,9% à base comparable) et par la croissance de 1,7% des revenus au Maroc.

Au cours du premier semestre 2016, le résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA) du groupe Maroc Telecom a atteint 8 525 millions de dirhams, en hausse de 1,3% (+0,7% à base comparable). Cette évolution à base comparable s’explique par une baisse de 1,9% de l’EBITDA au Maroc compensée par une hausse de 6,1% de l’EBITDA des activités à l’International.

Malgré l’impact dilutif de l’intégration des nouvelles filiales africaines, la marge d’EBITDA du Groupe reste au niveau élevé de 48,5%, en baisse de 2,3 pts par rapport au premier semestre 2015 (-1,5 pt à base comparable).

Au premier semestre 2016, le résultat opérationnel (EBITA) consolidé du groupe Maroc Telecom s’établit à 5 603 millions de dirhams, en hausse de 4,7% par rapport au premier semestre 2015 (+5% à base comparable). La hausse de l’EBITDA et la plus-value de 297 millions de dirhams liée à la cession d’un bien immobilier font plus que compenser une hausse de 2,3% de la charge d’amortissement à base comparable.

A fin juin 2016, le résultat net part du groupe s’élève à 2 918 millions de dirhams, en hausse de 3,2% par rapport au premier semestre de l’année précédente, grâce à la croissance du résultat des activités à l’International qui bénéficie notamment d’une plus-value suite à la cession d’un actif foncier.

Durant le premier semestre 2016, les flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO(5)) progressent de 17,4% par rapport à la même période de 2015, à 5 524 millions de dirhams, du fait essentiellement d’une amélioration de 24% du CFFO au Maroc, qui bénéficie d’un effet de comparaison favorable dû au paiement en avril 2015 de 910 millions de dirhams pour la licence 4G au Maroc.

A fin juin 2016, la dette nette(6) consolidée du groupe Maroc Telecom s’établit à 16 milliards de dirhams, en hausse limitée de 4,3% grâce à la forte génération de cash de l’ensemble des activités qui permet de financer le versement de 6,6 milliards de dirhams de dividendes à l’ensemble des actionnaires du Groupe.

Hausse de 4,1% des revenus des activités Fixe et Internet au Maroc

Le chiffre d’affaires des activités au Maroc poursuit sa croissance entamée depuis le début de l’année (+1,7% vs. -0,5% en 2015) et s’élève à 10 615 millions de dirhams, la hausse de 4,1% des revenus des activités Fixe et Internet compensant la baisse des revenus du Mobile (-3,1% par rapport au premier semestre 2015).

Le résultat opérationnel avant amortissement (EBITDA) ressort à 5 670 millions de dirhams, en baisse de 1,9% par rapport au premier semestre 2015, sous l’effet de la hausse des charges d’interconnexion vers les autres opérateurs et des coûts opérationnels. La marge d’EBITDA se réduit de 1,9 pt à 53,4%.

Le résultat opérationnel s’établit à 3 824 millions de dirhams, en retrait de 3,5% principalement dû à la baisse de l’EBITDA. La marge d’EBITA baisse de 1,9 pt pour atteindre 36%.

Durant les six premiers mois de 2016, les flux nets de trésorerie opérationnels au Maroc sont en hausse de 24% à 3 408 millions de dirhams en raison d’un effet de comparaison favorable suite au décaissement en avril 2015 de 910 millions de dirhams pour la licence 4G.

 

Mobile : 18,2 millions de clients

Au 30 juin 2016, le parc(7) Mobile atteint 18,2 millions de clients, en hausse de 0,5% en un an, tiré par le parc postpayé en croissance de 9,7% et l’engouement des clients qui ne faiblit pas pour les services data 3G/4G+(10) dont le parc progresse de près de 28%. Le parc prépayé est en léger recul de 0,3%.

Le chiffre d’affaires Mobile est en baisse de 3,1%, à 6 934 millions de dirhams, dans un contexte concurrentiel qui reste difficile du fait de la poursuite de la baisse des prix et du trafic international entrant. Le revenu des services Mobile décroit de 4,8%, en raison de la baisse de 23% des prix que ne compense pas la hausse de 14% de l’usage.

L’ARPU(8) mixte s’établit à 60,1 dirhams pour les six premiers mois de 2016, en retrait de 5,4% par rapport à la même période de 2015.

La progression de la contribution des services Data aux revenus mobiles se poursuit. Ils représentent plus de 22% de l’ARPU au cours du premier semestre 2016, en progression de 3,6 pts en un an.

 

Fixe et Internet : solide croissance

Le parc Fixe progresse de 4,8% sur un an, à 1 617 milliers de lignes porté par le segment Résidentiel (+8,1%) et Entreprises (+1,5%).

Le parc ADSL poursuit sa forte croissance (+12% en 1 an), pour atteindre près de 1,2 million d’abonnements, en raison du succès que connaissent les offres Double Play.

Les activités Fixe et Internet maintiennent leur solide croissance avec un chiffre d’affaires de 4 471 millions de dirhams, en hausse de 4,1% par rapport au premier semestre 2015 soutenues par l’essor continu de la Data dont le chiffre d’affaires croit de 7,7%.

De nouveaux opérateurs africains en Côte D’Ivoire, Bénin, Togo, Gabon, Niger et Centre Afrique

Les activités à l’International intègrent depuis le 26 janvier 2015, date de la finalisation de l’acquisition, les nouveaux opérateurs africains en Côte D’Ivoire, Bénin, Togo, Gabon, Niger et Centre Afrique, ainsi que Prestige Telecom qui fournit des prestations IT auprès de ces entités.

Au cours du premier semestre 2016, les activités du Groupe à l’International enregistrent un chiffre d’affaires de 7 678 millions de dirhams, en hausse de 17,1% (+10,9% à base comparable(1)). La croissance des revenus des filiales nouvellement acquises se poursuit (+15,8% à base comparable) avec une performance notable en Côte d’Ivoire et au Niger, et celle des filiales historiques reste soutenue (+8,5% à taux de change constant(12)) notamment au Gabon.

Durant la même période, le résultat opérationnel avant amortissements (EBITDA) s’établit à 2 855 millions de dirhams, en hausse de 8,5% (+6,1% à base comparable) malgré la modification de l’allocation des coûts de support technique entre Maroc Telecom et ses filiales. Hors cet élément, l’EBITDA des activités à l’International serait en croissance de 12,2% et la marge progresse de 0,5 pts à base comparable en 1 an. La hausse du chiffre d’affaires et l’amélioration du taux de marge brute faisant plus que compenser la hausse des coûts opérationnels principalement liés à l’accroissement des taxes et redevances réglementaires, notamment au Bénin.

Le résultat opérationnel s’élève à 1 780 millions de dirhams, en progression de 28% (+28.9% à base comparable) sous l’effet de la hausse de l’EBITDA et de la plus-value réalisée suite à la cession d’un bien immobilier (297 millions de dirhams). Hors cet élément exceptionnel et la modification de l’allocation des coûts de support technique entre Maroc Telecom et ses filiales, l’EBITA serait en hausse de 18,7% et la marge d’exploitation s’établirait à 21,1%, en hausse de 1,4 pt à base comparable.

Les flux nets de trésorerie opérationnels (CFFO) des activités à l’International sont en hausse de 8,1% par rapport à la même période de l’année 2015, à 2 116 millions de dirhams, la progression de l’EBITDA et la cession immobilière ayant largement compensé la hausse des investissements destinés à soutenir la croissance de l’activité. A noter qu’au cours du premier semestre 2016, Maroc Telecom a obtenu au Togo l’extension de sa licence 2G à la 3G pour un montant de 61 millions de dirhams et finalisé l’acquisition de sa licence globale en Côte d’Ivoire pour une durée de 17 ans pour un montant total de 1,6 milliard de dirhams, dont la moitié avait été payée et comptabilisée au quatrième trimestre 2015, le reliquat étant payé sur 3 ans.

Sur la base des évolutions récentes du marché, dans la mesure où aucun événement exceptionnel majeur ne viendrait perturber son activité, le groupe Maroc Telecom prévoit pour l’année 2016 à périmètre et change constants :

– Un chiffre d’affaires stable ;

– Une légère baisse de l’EBITDA ;

– Des CAPEX d’environ 20% du chiffre d’affaires, hors fréquences et licences.