dreamstime_5003107

Le parc Internet (fixe et mobile) a atteint 17,06 millions d’abonnés, portant le taux de pénétration de l’Internet à 50,4%. Ce parc enregistre une évolution de 17,9% sur une année.

En ce qui concerne l’Internet Mobile :

– Une hausse annuelle de 18,6% est enregistrée dans le parc de l’Internet mobile.

– Au cours du 4ème trimestre 2016, les parcs de l’Internet mobile des trois opérateurs ont connu des évolutions différentes, variant entre -3,7% et 5%.

– Sur une année, ces mêmes parcs enregistrent des hausses entre 1,9% et 34%.

– En ce qui concerne le parc Internet mobile «Voix+Data», il continue sur sa tendance positive enregistrée durant ces dernières années et marque une hausse annuelle de 21,8%.

– Les parcs des trois opérateurs enregistrent des évolutions différentes dont les taux varient entre -3,2% et 5,4% durant ce 4ème trimestre 2016.

– Sur une année, les parcs enregistrent des hausses allant de 3,6% à 41,1%.

– Quant au parc de l’Internet mobile «Data Only», la tendance baissière constatée durant les trimestres précédents se poursuit (au profit du parc « voix + data »)avec une baisse trimestrielle de 8,42% et annuelle évaluée à 29,42%.

Pour l’Internet fixe (ADSL) :

– Des hausses trimestrielle et annuelle respectivement de 2,8% et 8,6% sont enregistrées dans le parc. Les accès ADSL d’un débit de 4 MB/s représentent 80% des abonnements ADSL à fin décembre 2016.

Téléphonie mobile : 41,5 millions d’abonnés et taux de pénétration de 122,65%

 

La bande passante Internet internationale a connu une hausse annuelle de 44%, atteignant 650 GB/s à fin 2016.

Le parc de noms de domaine .ma compte 63.586 noms de domaine à fin 2016, enregistrant une hausse de 7,5% par rapport à fin 2015.

Le nombre total de prestataires «.ma» déclarés est de 36 à fin décembre 2016.

Le parc de la téléphonie mobile s’élève à 41,5 millions d’abonnés dans les réseaux mobiles (2G, 3G et 4G). Ce marché enregistre une baisse annuelle de 3,6%.

– Le taux de pénétration de la téléphonie mobile atteint 122,65% à fin décembre 2016.

– Les parcs des abonnés mobiles des trois opérateurs ont enregistré des baisses trimestrielles variant entre 1,4% et 8,9%.

Sur une année, les parcs respectifs des opérateurs évoluent entre -13,5% et 0,25%.

 Le parc mobile prépayé a connu une baisse trimestrielle de 4,7% pour s’établir à 38,53 millions d’abonnés. Sur une année, ce parc est en recul de 4,65%.

 Le parc mobile postpayé a connu une hausse trimestrielle de 2,7% pour s’établir à près de 3 millions d’abonnés.

Sur une année, ce parc enregistre une hausse de 11,8%.

Le parc de la téléphonie fixe s’établit à 2,1 millions d’abonnés et continue sur sa tendance baissière entamée durant les cinq dernières années. Cette baisse est de 2,4% sur un trimestre et de 6,85% sur une année.

 Ces évolutions sont portées par une baisse continue dans le parc de la mobilité restreinte, qui ne sont pas compensées par l’augmentation du parc de la téléphonie filaire.

 Le taux de pénétration est de 6,12% à fin décembre 2016.

Le parc des publiphones a enregistré une baisse de 40,8% par rapport au trimestre précédent et de 62,2% sur une année. Ainsi, le parc global des lignes de publiphones a atteint 11.747.

 

Trafics et usages

Le trafic sortant de la téléphonie mobile a légèrement dépassé 14 milliards de minutes au cours du 4ème trimestre 2016.

Au cours de l’année 2016, le trafic sortant de la téléphonie mobile a atteint 57,61 milliards de minutes, contre 52,87 milliards en 2015, soit une hausse de près de 9%.

Cette tendance haussière est observée chez les trois opérateurs avec des taux de croissance variant entre 4,7% et 22,4%.

L’usage moyen sortant mensuel par client mobile s’est apprécié de 12% entre fin décembre 2015 et fin décembre 2016, en passant de 101 à 113 minutes/client/mois.

 Pour le mobile prépayé, l’usage moyen mensuel par client a connu une hausse de 7% durant la même période, passant de 72 minutes à fin décembre 2015 à 77 minutes à fin décembre 2016.

 Une croissance de 3% est enregistrée pour le mobile postpayé où l’usage moyen mensuel est passé de 591 minutes par abonné à fin décembre 2015 à 611 minutes par abonné à fin décembre 2016.

Le nombre de SMS émis durant ce 4ème trimestre 2016 s’élève à 1,64 milliard d’unités, enregistrant une baisse trimestrielle de 17,7% et annuelle de 49,9%.

 La tendance d’évolution annuelle de ce trafic est baissière chez les trois opérateurs et varient entre 45,9% et 57,4%.

 Le nombre de SMS échangés est passé de 16,6 milliards en 2015 à 8,04 milliards en 2016 enregistrant une baisse de 51,6%.

Le trafic sortant de la téléphonie fixe est de près de 767 millions de minutes au titre du 4ème trimestre 2016, enregistrant une hausse de 2,7% sur un trimestre et une baisse de 7,1% sur une année.

 La tendance d’évolution de ce trafic, observée chez les trois opérateurs d’un trimestre à l’autre, est différente, avec des taux variant entre -6,4% et 2,9%.

Par contre, elle est baissière sur une année chez les trois opérateurs avec des baisses variant entre 4,4% et 43,9%.

 Au cours de l’année 2016, le trafic sortant de la téléphonie fixe a atteint 3,12 milliards de minutes, contre 3,49 milliards en 2015, soit une baisse de 10,7%.

Par opérateur, l’évolution d’une année à l’autre est différente, avec des taux

variant entre -57,6% et 6,5%.

 L’usage moyen sortant mensuel par client fixe a connu une baisse de 2% sur une année, entre fin décembre 2015 et fin décembre 2016, passant de 124 à 122 minutes par mois.

Prix la téléphonie mobile en baisse

Le revenu moyen par minute de la téléphonie mobile (ARPM) est en baisse annuelle de 15% et s’établit à 0,23 DHHT/min à fin décembre 2016, contre 0,27 DHHT/min à fin décembre 2015.

-Sur une année, la baisse est de 21% pour la téléphonie mobile postpayée dont l’ARPM est passé de 0,29 DHHT/min à fin décembre 2015 à 0,23 DHHT/min à fin décembre 2016.

– Pour la téléphonie mobile prépayée, cette baisse est de l’ordre de 12%.

Le revenu moyen par minute de la téléphonie fixe (ARPM) est passé de 0,91 DHHT/min à 0,94 DHHT/min entre décembre 2015 et décembre 2016, soit une hausse de 3%.

La facture mensuelle moyenne5 de l’Internet a atteint 25 DHHT/mois/client à fin décembre 2016 contre 24 DHHT/mois/client à fin décembre 2015 soit une hausse annuelle de 4%.

– Pour l’Internet mobile, cette facture est passée de 17 DHHT/mois/client à fin décembre 2015 à 19 DHHT/mois/client à fin décembre 2016.

– Pour l’ADSL, cette facture moyenne s’établit à 97 DHHT/mois/client à fin décembre 2016.

Les tableaux de bord détaillés des différents marchés de télécommunications sont accessibles sur les liens ci-dessous :

– Le marché de la téléphonie mobile

– Le marché de la téléphonie fixe

– Le marché de l’Internet

– Le marché des publiphones

– Le marché des noms de domaine .ma

– Le marché des adresses IP.