cd974df92cd1f96e2e61593622112684a9f64242

Le Maroc a pris part à la première Journée de la Francophonie Economique et Numérique, qui s’est tenue mercredi à Paris en présence de personnalités du monde politique, diplomatique et économique, dont des représentants du secteur public et du monde des affaires, des universitaires, des chercheurs et des acteurs de renommée internationale dans le domaine de l’économie et du numérique.

Le Maroc était représenté à cette rencontre par l’ambassadeur du Royaume en France M. Chakib BENMOUSSA et par Mohammed CHAFIKI Directeur des Etudes et des Prévisions Financières au Ministère de l’Economie et des Finances et président du Groupe de travail de la Francophonie sur la mise en œuvre de la Stratégie économique et numérique.

Intervenant à l’ouverture de cette journée, M. CHAFIKI, a mis l’accent sur l’importance des orientations retenues par la Stratégie Economique de la Francophonie, notamment, à travers le soutien à la création de richesses au niveau du secteur privé de l’espace francophone, précisant que la Stratégie économique et numérique vise à repositionner la vision de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) en vue de contribuer au débat mondial sur la vocation des modèles de développement à devenir plus inclusifs, plus respectueux de l’environnement et de la dignité humaine. Dans le contexte de la mise en œuvre de cette stratégie, M. CHAFIKI a indiqué que les transformations économiques se caractérisent par des ruptures dans l’évolution des systèmes productifs mondiaux, par la dématérialisation de la production, l’essor de nouvelles technologies, l’économie de la connaissance et l’accentuation des inégalités sociales générationnelles, de genre et celles des territoires.

Il a relevé, à cet égard, que la stratégie prend acte de ces défis et propose des éléments qui fondent une vision de développement plus inclusive et plus soucieuse des équilibres environnementaux visant des améliorations de la productivité.

« Le Maroc est attelé à cette philosophie pour donner un bon exemple notamment à travers des réformes, des efforts d’invention, de la formation, qui alimentent la transformation économique et sociale et qui s’ouvrent sur des partenariats gagnants avec les pays africains », a-t-il dit, annonçant que le Maroc présentera lors de la COP22 à Marrakech, une vision équilibrée avec les pays africains, fondée sur une approche soucieuse de durabilité et de soutenabilité et de respect de l’environnement.

Et de souligner que le Maroc illustre ainsi les fondements de la stratégie économique de la Francophonie et de la stratégie numérique qui ouvre de nouvelles opportunités pour intégrer les chaines de valeur mondiales et assurer à travers l’économie numérique, une meilleure participation des citoyens à la gouvernance publique et à la démocratie participative.