807387

Le gardien de but international et keeper du Chabab Mohammedia dans les années 1970, Tahar Raad, s’est éteint jeudi soir dans sa ville natale, victime d’un malaise cardiaque. Une information qui a plongé dans l’émoi la famille du football national. Figure de proue du ballon rond et géant au grand cœur, Raad était apprécié par ses coéquipiers, comme par ses adversaires. Il représentait également l’image de l’encadrant pour plusieurs générations de footballeurs et un fin analyste sur les plateaux de télévision, commentant les matchs de championnat et de coupe. Né à Mohammedia, Raad s’est justement illustré en Coupe du Trône, qu’il a remportée en 1975, avec son Chabab aux dépens de l’Union Sidi Kacem. Avec Faras, Assila et ses deux frères, Raad a été une véritable star du Chabab Mohammedia, qui a conquis la Coupe du Maghreb des vainqueurs de coupes en 1972 au stade du Père Jégo, avec notamment un penalty arrêté face au Club africain en finale. Raad a également pris part à l’épopée des Lions de l’Atlas, vainqueurs de la CAN 1976. Il avait raccroché les gants à l’âge de 33 ans, pour se consacrer à la formation des jeunes joueurs.