BERLIN, GERMANY - FEBRUARY 26: Stanislaw Tillich, CDU, prime minister of the German state of Saxony, before the meeting of the Bundesrat on February 26, 2016 in Berlin. (Photo by Florian Gaertner/Photothek via Getty Images)

L’entretien téléphonique mercredi entre SM le Roi Mohammed VI et la Chancelière allemande, Mme Angela Merkel, donnera un nouvel élan à la coopération maroco-allemande dans le domaine migratoire, a affirmé, jeudi à Rabat, le président du Bundesrat (Chambre Haute), M. Stanislaw Tillich, en visite dans le Royaume.

Le responsable allemand s’exprimait dans une déclaration à la presse à l’issue des entretiens qu’il a eus avec le ministre de l’Intérieur, M. Mohamed Hassad, en présence du ministre délégué à l’Intérieur, M. Cherki Draiss.

  1. Tillich a qualifié cette rencontre de « très importante » notamment après l’entretien téléphonique entre le Souverain et Mme Merkel, ce qui permettra, selon lui « davantage de coopération » entre Rabat et Berlin, notamment dans le domaine de la migration légale mais aussi illégale.

Le partenariat entre le Maroc et l’Europe, et plus particulièrement avec l’Allemagne dans ce domaine est « important et se développe », a relevé M. Tillich, notant que le Maroc est un « partenaire important dans la mise en œuvre de ce projet commun ».

Il a également mis en avant la position stratégique du Maroc en tant que carrefour entre l’Afrique et l’Europe, saluant dans ce sens la volonté du Royaume de « maitriser les flux migratoires clandestins ».

« Nous accueillons favorablement l’annonce par le Maroc de la visite en Allemagne le 12 octobre prochain du ministre de l’Intérieur pour débattre avec son homologue allemand de nouvelles mesures et dispositions additionnelles à mettre en place en ce sens », a-t-il dit.

Le responsable allemand a eu auparavant des entretiens avec le président de la Chambre des conseillers, M. Hakim Benchemmach et le vice-président de la Chambre des représentants, M. Chafik Rachadi.

Le président du Bundesrat salue le niveau de la coopération maroco-allemande en matière de gestion de la migration illégale

Le président du Bundesrat allemand, Stanislaw Tillich, s’est félicité, jeudi à Rabat, du niveau de la coopération maroco-allemande en matière de gestion de la migration illégale, tant au niveau des dirigeants des deux Etats que du gouvernement et comités d’experts.

  1. Tillich, qui a eu des entretiens avec le vice-président de la Chambre des représentants, Chafik Rachadi, a mis en exergue l’intérêt extrême et l’estime sincère que porte l’Allemagne pour les réformes profondes engagées par le Maroc sous la conduite sage de SM le Roi Mohammed VI, lesquelles réformes ont fait du Royaume un modèle réussi dans la région et dans le pourtour méditerranéen.

Cité dans un communiqué de la Chambre, le chef du Sénat allemand, a fait fat part de la détermination de son pays d’échanger avec le Maroc des expertises en matière de décentralisation territoriale, d’autant plus que le Maroc et l’Allemagne accordent un grand intérêt à la répartition équitable des ressources et des richesses dans les différentes régions et œuvrent pour un développement équilibré entre milieu rural et urbain.

De son côté, M. Rachadi a loué, lors de cette rencontre qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur d’Allemagne à Rabat, l’importance et la profondeur des relations historiques et exceptionnelles qui lient les deux États et leurs peuples à plusieurs niveaux, évoquant l’entretien téléphonique qu’a eu le Souverain, mercredi, avec la chancelière Allemande Mme Angela Merkel, et qui traduit, dit-il, la solidité des relations bilatérales.

Le responsable parlementaire a par ailleurs mis en relief les réformes contenues dans la Constitution de 2011, ayant donné une place de choix aux collectivités territoriales, notamment les régions, citant, à cet égard, la révision du découpage des collectivités territoriales tout en leur conférant une panoplie de moyens juridiques, financiers et humains afin de s’acquitter de leurs missions, ainsi que l’appui à la démocratie locale et la participation des citoyens à la gestion de la chose publique et la prise de décision politique locale.

Le chantier de la régionalisation avancée au Maroc ambitionne de réaliser un développement global et durable dans l’ensemble du Royaume, dont les provinces du Sud qui connaissent une dynamique qualitative dans leur processus démocratique et de développement, à la faveur d’une panoplie de programmes et projets structurants lancés l’année dernière avec une enveloppe globale de 77 milliards de dirhams, a souligné M. Rachadi.

« Le Maroc, un modèle à suivre dans la région », souligne le Président du Bundesrat allemand

Le Maroc est un modèle à suivre dans la région, à la faveur de la dernière génération de réformes d’envergure lancées par le Royaume et son engagement responsable en matière de développement durable, de protection de l’environnement et de promotion des énergies renouvelables, a affirmé, jeudi à Rabat, le président du Bundesrat allemand, Stanislaw Tillich.

« Le Royaume du Maroc est un partenaire très important pour nous, grâce à son engagement en faveur de réformes socio-économique et politiques, progressives certes, mais d’envergure, et son rôle pionnier en matière de développement durable, de protection de l’environnement et de promotion des énergies renouvelables », a souligné M. Tillich lors d’un point de presse à l’issue d’un entretien avec le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach.

L’évolution que connait le Maroc et les réformes progressistes introduites dans les différents domaines sont un vrai garant de stabilité et de sécurité pour le pays, en particulier, et pour toute la région, en général, a noté le chef du Sénat allemand, qui a appelé à renforcer les relations de coopération entre les deux pays et à les hisser au niveau du partenariat stratégique.

Mettant en avant la position stratégique du Maroc, en tant que carrefour entre l’Afrique et l’Europe, le responsable allemand a salué l’engagement du Royaume du Maroc à optimiser et à rationaliser la gestion des flux migratoires.

Sur le même élan résolument porté sur l’avenir, M. Benchamach a estimé que toutes les conditions sont réunies pour élever les relations maroco-allemandes au niveau du partenariat stratégique global.

Pour donner un coup de pouce à ce partenariat stratégique, le président de la deuxième Chambre a proposé le lancement d’un dialogue parlementaire maroco-allemand dans le cadre d’un forum parlementaire, ainsi que d’autres projets d’action commune donnant des gages de réussite à ce partenariat stratégique et répondant aux intérêts communs selon une logique gagnant-gagnant.

Cette entrevue a été l’occasion de soulever la question de la politique migratoire et de gestion de l’afflux massif de réfugies et immigrés en Allemagne, dont des candidats à l’émigration d’origine maghrébine, a relevé M. Benchamas, se félicitant de l’entretien téléphonique qu’a eu mercredi, SM le Roi Mohammed VI avec la Chancelière allemande Mme Angela Merkel, et au cours duquel le Souverain a donné ses hautes instructions pour un déplacement en Allemagne du ministre de l’intérieur et d’une équipe d’experts de ce département pour accélérer l’identification et le rapatriement des ressortissants marocains concernés par cette opération.

Le Bundesrat est l’un des cinq organes constitutionnels de l’Allemagne. Par son intermédiaire, les Länder (régions) concourent à la législation et à l’administration de la Fédération. Ainsi en Allemagne, la plupart des lois émanent de projets du gouvernement fédéral. Or, c’est au Bundesrat que revient le « premier mot » sur ces projets de loi lors de leur examen parlementaire.

(MAP-29/09/2016)