oui-mohammedvi_president_chnois

Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkiran, s’est entretenu, lundi soir à Rabat, avec le vice-président du Comité national de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), Du Qinglin, en visite de travail dans le Royaume, des moyens de renforcer le partenariat Maroc-chinois et de plusieurs questions d’intérêt commun.

Au cours de cette entrevue, M. Benkiran a passé en revue le potentiel important dont regorge le Maroc en termes de position géographique, de dynamique économique et de réformes juridiques, qui en font une plateforme d’investissements et un portail pour l’Afrique et la région MENA, indique un communiqué du département du chef du gouvernement.

Le chef du gouvernement a rappelé les différentes étapes historiques ayant façonné l’identité marocaine et permis au pays de sortir indemne des événements qu’a connue la région durant la période du « Printemps arabe », grâce à une approche basée sur la réforme dans le cadre de la stabilité.

De son côté, M. Du Qinglin, qui conduit une délégation de responsables chinois, a exprimé son admiration de la stabilité dont jouit le Maroc et de la dynamique de l’économie marocaine qui font du Royaume un modèle unique en Afrique et constituent une source de motivation pour les entreprises chinoises désireuses d’investir au Maroc dans divers secteurs.

Les deux responsables ont fait part de leur satisfaction de l’évolution notable du partenariat sino-marocain dans divers domaines, notamment en ce qui concerne les échanges commerciaux et le tourisme, suite à la visite officielle de SM le Roi Mohammed VI en République populaire de Chine en juin dernier, qui servi d’occasion pour la signature d’un communiqué conjoint pour l’établissement d’un partenariat stratégique entre les deux pays.

Lors de cette rencontre, qui s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de Chine à Rabat, les deux parties ont également salué les relations d’amitié millénaire unissant le Royaume du Maroc et la République populaire de Chine, le Maroc étant l’un des premiers pays arabes et africains à avoir établi des relations diplomatiques avec la Chine.

  1. Benchamach plaide pour la mise en place d’un Forum parlementaire maroco-chinois

Le président de la Chambre des conseillers, Hakim Benchamach, a plaidé pour la mise en place d’un Forum parlementaire maroco-chinois qui servira de mécanisme avancé pour le renforcement du dialogue entre les parlementaires des deux pays et des relations bilatérales.

  1. Benchamach a également souligné la profondeur des relations d’amitié constante entre Rabat et Pékin et les liens solides qui unissent le Parlement marocain et la Conférence consultative politique du peuple chinois (CPPC), lors d’un entretien, lundi à Rabat, avec le vice-président du Comité national de la CPPC, Du Qinglin, en visite dans le Royaume.

Relayé par un communiqué de la Chambre des conseillers, M. Benchamach a rappelé la visite historique de SM le Roi Mohammed VI, en mai dernier en République populaire de Chine, qui avait été couronnée par la signature de plusieurs conventions importantes et d’une déclaration conjointe des chefs d’État des deux pays relative à l’établissement d’un partenariat stratégique, global et exemplaire en adéquation et au diapason des relations politiques et historiques distinguées, basées sur la considération, le respect mutuel et la solidarité.

Dans ce sens, il a souligné la nécessité de capitaliser toutes les opportunités offertes grâce à la visite Royale, relevant que la position géostratégique des deux pays leur permet d’établir des relations bilatérales et multilatérales dans les différents domaines.

Il a, d’autre part, salué le rôle que joue la Chine dans le soutien de la paix et de la sécurité internationales, l’édification d’un monde multipolaire et le renforcement du développement et des partenariats à l’échelle régionale et continentale, notamment à travers les Forums de coopération arabo-chinoise et afro-chinoise, faisant état de l’adhésion du Maroc à cette dynamique.

Il s’est également félicité de la position positive de la Chine au sujet du Sahara marocain et de son soutien aux efforts du Royaume pour trouver une solution politique juste et consensuelle à ce conflit régional artificiel autour des provinces sud du Maroc, dans le cadre de la souveraineté nationale et de l’intégrité territoriale du Royaume.

Pour sa part, M. Qinglin a mis en exergue les relations de coopération et d’amitié entre la Chambre des conseillers du Maroc et la CPPC, exprimant son accueil favorable de l’idée de mettre en place un Forum parlementaire maroco-chinois et la disposition de son pays à œuvrer de concert et de manière plus soutenue avec le Royaume.

Cité par le communiqué, le responsable chinois a également loué les résultats et le rôle de la visite royale à Pékin dans la consolidation de la confiance et l’établissement d’un partenariat stratégique global entre les deux pays, notant que le Maroc constitue un partenaire essentiel pour la Chine en niveau de l’Afrique et du monde arabe.

Le responsable chinois a, en outre, affirmé que son pays soutient les efforts du Royaume pour l’édification d’un modèle de développement, unique en son genre, dans un environnement régional instable pour contribuer au maintien de la paix, de la sécurité et de la stabilité internationales.

Un responsable chinois souligne le souci de son pays d’accompagner les grands chantiers et projets d’envergure lancés par le Royaume

Le vice-président de la commission nationale de la Conférence consultative politique du peuple chinois (CCPPC), Du Qinglin, a souligné le souci de son pays d’accompagner les grands chantiers et projets d’envergure lancés par le Royaume, notamment dans les domaines de l’industrie, des infrastructures, des services financiers, du transfert des technologies et de la formation.

Lors de ses entretiens avec le vice-président de la Chambre des représentants, Chafik Rachadi, le responsable chinois, actuellement en visite de travail dans le Royaume à la tête d’une importante délégation, a également fait part de la volonté de son pays de consolider ses investissements au Maroc, et de tirer profit de la position stratégique du Royaume, en tant que porte d’accès aux marchés internationaux, indique un communiqué de la Chambre. La Chine accorde également une grande importance au développement des relations économiques sino-africaines et sino-arabes à travers plusieurs stratégies de coopération lancées en marge des Forums Chine-Afrique et Chine-Monde Arabe, qui a connu une participation distinguée du Royaume, a-t-il ajouté.

  1. Qinglin a de même précisé que sa visite au Maroc vise essentiellement à débattre des moyens de renforcer davantage les relations bilatérales, à échanger les points de vue et à renforcer le dialogue politique et promouvoir le partenariat stratégique entre les deux pays, mettant en avant le rôle important de la Visite Royale en Chine, en mai dernier, dans le renforcement des relations bilatérales et la consolidation de la coopération économique et commerciale, couronnée par le lancement d’un partenariat stratégique entre le Royaume et la République Populaire de Chine.

Le responsable chinois a à cette occasion salué la décision de SM le Roi Mohammed VI de supprimer les visas pour les ressortissants chinois, ajoutant que cette décision permettra de consolider davantage le rapprochement entre les peuples chinois et marocain et promouvoir l’activité touristique entre les deux pays.

Il a dans ce sens invité les responsables au sein de la Chambre des représentants à visiter la Chine afin d’approfondir le dialogue et la concertation autour de l’ensemble des questions d’intérêt commun.

De son côté, M. Rachadi a salué, lors de ces entretiens marqués par la présence de l’ambassadeur de Chine à Rabat, Sun Shuzhong, la valeur ajoutée qui caractérise les relations d’amitié solide unissant les chefs d’Etat des deux pays ainsi que les deux peuples, et auxquelles SM le Roi Mohammed VI et le Président chinois Xi Jinping accordent une importance extrême et une priorité absolue.

S’agissant des relations bilatérales qui ne cessent de se développer, le vice-président de la Chambre des représentants a souligné que ces relations ont connu un saut qualitatif depuis la Visite historique et réussie de SM le Roi Mohammed VI en Chine et qui a été marquée par les entretiens entre les chefs d’Etat des deux pays illustrant encore une fois l’esprit d’amitié et de coopération unissant le Royaume et la Chine.

Outre la convergence de vues autour des différentes questions d’intérêt commun, cette visite a été l’occasion d’instaurer un partenariat stratégique entre les deux pays et de conclure plusieurs conventions de partenariat entre, d’un côté, le secteur public dans les deux pays et, de l’autre, entre les secteur public et privé, a rappelé M. Rachadi.

Le responsable marocain a par ailleurs mis l’accent sur l’importance de l’échange de visites et du dialogue et de la concertation entre les institutions législatives des deux pays, notamment après les législatives prévues dans le Royaume le 07 octobre prochain.