industrie-ocp-region-doukkala-abda-2013-06-21

A fin septembre 2016, OCP S.A, Groupe »), leader mondial de l’industrie des engrais, a réalisé un chiffre d’affaires  31 973 MAD (US$ 3,3 milliards) co,tre 37 137 MAD (US$ 3,8 milliards) pour la même période en 2015

L’EBITDA s’est situé à 9 170 MAD (US$ 940 millions) contre 13 923 MAD (US$ 1,4 milliards) pour la période passée.

La marge d’EBITDA est 29% contre 37% (27% au 2e trimestre)

Les flux de trésorerie opérationnels ajustés sont de 3 520 MAD (US$ 361 millions) contre 8 521 MAD (US$ 882 millions)

Au troisième trimestre 2016, le chiffre d’affaires est de 10 317 MAD (US$ 1,05 milliards) contre 13 242 MAD (US$ 1,3 milliards) au 3ème trimestre 2015

L’EBITDA est de 3 254 MAD (US$ 334 millions) contre 5 289 MAD (US$ 541 millions)

La marge d’EBITDA : 32% contre  40%

 

Les résultats du Groupe à fin septembre 2016 attestent de sa capacité à réaliser de bonnes performances financières dans un contexte de marché peu favorable.

La consommation mondiale d’engrais phosphatés a progressé sur les neufs premiers mois de l’année, se traduisant essentiellement par une réduction des stocks constitués en 2015 dans nos principaux marchés. Par conséquent, les importations de ces régions ont reculé, entrainant un repli global des prix. Ainsi, le chiffre d’affaires pour les neuf premiers mois s’est établi à MAD 31 973 millions (US$ 3,3 milliards), en baisse par rapport à MAD 37 137 millions (US$ 3,8 milliards) pour la même période en 2015.

La baisse des prix de vente a été partiellement compensée par la diminution des coûts de matières premières, résultant de conditions de marché meilleures et de l’efficience de notre politique d’achats.

Ainsi, la marge brute du Groupe a diminué cette année, atteignant 21 544 MAD (US$ 2,2 milliards), comparée à 25 905 MAD  (US$ 2,6 milliards) pour les neuf premiers mois de l’année 2015.  L’EBITDA sur les trois premiers trimestres s’est élevé à 9 170 MAD (US$ 940 millions), un résultat inférieur à 13 923 MAD (US$ 1,4 milliards) réalisé en 2015. Malgré des conditions de marché peu favorables, la marge d’EBITDA du Groupe a atteint 29%, en progression par rapport au trimestre précédent. Cette performance s’appuie sur des avantages compétitifs durables, notamment :

– Un vaste plan d’investissements, initié en 2008, permettant d’optimiser les coûts d’exploitation du Groupe. Ainsi, la montée en charge du Slurry Pipeline a permis de réaliser une économie de 705 MAD sur les neuf premiers mois de l’année (en comparaison avec 504 MAD pour la même période l’année précédente) ;

– Une agilité commerciale permettant de vendre nos produits dans les marchés offrant les meilleures marges. Cette capacité combinée à la diversité géographique des clients permet de compenser la baisse des importations de certaines régions majeures. Ainsi, l’Afrique subsaharienne a représenté 24% des exportations d’engrais du Groupe ;

– Une diversification accrue de l’offre de produits, notamment à travers l’innovation et le développement d’engrais de spécialité. Ainsi, au troisième trimestre, OCP a acquis une licence Shell Thiogro, pour la production d’engrais enrichis en soufre, permettant de combiner l’augmentation de la productivité à l’assainissement des sols. Les nouveaux produits représentent 26% du volume des ventes de fertilisants.

Les investissements au cours des neuf premiers mois de 2016 ont atteint MAD 7 546 MAD (US$ 776 millions). Plus généralement, le plan d’investissement modulaire du Groupe se déroule conformément aux prévisions.

Les flux de trésorerie opérationnels ajustés totalisent à fin septembre 3 520 MAD (US$ 361 millions), en comparaison avec 8 521 MAD (US$ 882 millions) pour la même période en 2015.

 

Malgré des conditions de marché moins favorables et le repli du chiffre d’affaires, constaté dans l’ensemble du secteur, nous avons pu maintenir un niveau de rentabilité élevé, commente le management de la société. « Nos marges ont sensiblement progressé par rapport au trimestre précédent et restent stables depuis le début de l’année. Cette performance est due à plusieurs facteurs favorables dont la baisse des coûts des matières premières, l’amélioration de l’efficacité opérationnelle, la diversification des produits et des marchés ainsi que la hausse des ventes d’engrais dans les marchés à forte croissance.

Le Groupe démontre ainsi sa résilience à travers les cycles et devrait réaliser d’excellentes performances dans des conditions de marché plus favorables », indique M. Mostafa Terrab, Président-Directeur Général d’OCP.

« Les conditions de marché devraient rester stables pour le reste de l’année ainsi que pour début 2017. Cette perspective est fondée notamment, sur l’évolution perçue de la demande des principales régions, la reconstitution des stocks après la baisse observée en 2016, ainsi que le ralentissement attendu des exportations chinoises.

Nous avons récemment finalisé plusieurs contrats long-terme en vue de renforcer notre leadership, dont notamment une joint-venture avec Kribhco en Inde et des partenariats avec le gouvernement éthiopien et le groupe Dangote pour le développement de plateformes de production d’engrais, respectivement en Ethiopie et au Nigéria. Grâce à un siècle d’expertise et au succès de sa stratégie industrielle, OCP parvient à se positionner sur des projets de croissance, et ainsi assurer l’accès à des matières premières à des conditions avantageuses tout en renforçant notre position de leader », note M. Terrab.