Mr. Antonio Guterres former United Nations High Commissioner for Refugees addressed the press at the stakeout after the casual meeting with member states

SM le Roi Mohammed VI a adressé un message de vœux et de félicitations à M. Antonio Guterres à l’occasion de son élection secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies.

Dans ce message, SM le Roi exprime à M. Guterres Ses chaleureuses félicitations et Ses vœux sincères de plein succès dans ses nouvelles fonctions.

“Votre désignation à ce poste éminent traduit la confiance dont vous jouissez auprès des pays membres de l’Organisation onusienne, qui rendent ainsi hommage à vos hautes qualités humaines, à vos compétences et à la grande expérience politique que vous avez accumulée tout au long de votre parcours professionnel remarquable”, souligne le Souverain.

SM le Roi se dit convaincu que la grande expérience du nouveau secrétaire général de l’ONU et son savoir-faire politique l’habilitent à remplir au mieux sa nouvelle mission et à contribuer à imprimer un nouveau souffle à l’action onusienne.

“Le monde vit aujourd’hui au rythme d’une succession effrénée de manifestations et d’événements caractérisés par de nombreuses tensions, divers conflits et de multiples déséquilibres”, relève le Souverain, notant qu’”il en résulte des responsabilités accrues pour l’Organisation des Nations Unies qui est appelée, aujourd’hui plus que jamais, à développer ses structures et à renforcer sa performance pour pouvoir relever les défis actuels et répondre aux attentes de la communauté internationale qui aspire à un avenir prospère et sûr pour les générations montantes”.

Dans ce contexte, SM le Roi réaffirme à M. Antonio Guterres la détermination du Royaume du Maroc à continuer à jouer le rôle actif qui est le sien aux niveaux régional et international, tout en réitérant son entière et constante disposition à apporter toutes les formes de soutien et d’appui aux efforts et aux bons offices engagés par l’Organisation des Nations Unies pour trouver des solutions pacifiques et équitables aux différentes questions internationales épineuses et contribuer à la consolidation des valeurs de liberté, de justice, de solidarité et de coexistence entre les peuples et les civilisations.

ONU : António Guterres confirmé fans le poste de Secrétaire général

Suivant la recommandation du Conseil de sécurité, l’Assemblée générale des Nations Unies a officiellement choisi jeudi le Portugais António Guterres pour occuper le poste de Secrétaire général de l’Organisation à partir du 1er janvier 2017 pour un mandat de cinq ans.

Cette confirmation s’est faite par acclamation.

Agé de 67 ans, M. Guterres a été le Premier ministre du Portugal de 1995 à 2002 et le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés de juin 2005 à décembre 2015.

Il va succéder à l’actuel Secrétaire général, le Sud-Coréen Ban Ki-moon, qui occupe ce poste depuis bientôt 10 ans.

Lors de cette réunion plénière de l’Assemblée générale, Ban Ki-moon a félicité son successeur désigné.

« M. Guterres apporte une expérience politique profonde et solide, y compris ses deux mandats en tant que Premier ministre du Portugal. Ses instincts politiques sont ceux des Nations Unies, la coopération pour le bien commun et la responsabilité partagée envers les gens et la planète. Il reconnaît l’importance cruciale de l’autonomisation des femmes », a-t-il dit dans un discours.

Le Conseil de sécurité de l’ONU avait sa transmis sa recommandation à l’Assemblée générale le 6 octobre après avoir choisi par acclamation M. Guterres.

Outre M. Guterres, douze autres candidats  étaient en lice pour remplacer l’actuel Secrétaire général. Trois candidats avaient retiré leur candidature.

Les candidats ont tous pris part à des dialogues informels publics organisés par l’Assemblée générale, une nouveauté dans le processus de sélection du Secrétaire général de l’ONU.

L’actuel Secrétaire général a félicité les États membres « non seulement pour leur choix, mais pour la façon dont ils ont procédé ». « Les audiences publiques organisées pour la première fois dans le cadre de la sélection d’un Secrétaire général ont ouvert le processus au reste du monde », a dit M. Ban.

« Plusieurs femmes et hommes très qualifiés ont pu partager leur vision et répondre aux questions de la communauté diplomatique et de la société civile. Ces nouvelles mesures ont établi une nouvelle référence d’ouverture et d’engagement », a-t-il ajouté.