Entretien-SM-le-Roi-Président-du-Soudan-du-Sud-M

La visite officielle entamée mercredi par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en République du Soudan du Sud est une nouvelle consécration des principes de co-développement, de solidarité et de coopération Sud/Sud, prônés par le Souverain depuis Son accession au Trône de Ses Glorieux Ancêtres.

Cette visite, la première de SM le Roi à ce pays d’Afrique orientale, illustre le choix opéré par le Royaume, sous la conduite éclairée du Souverain, de diversifier ses partenariats et de conférer à sa politique africaine une portée continentale et globale, sur la base des principes de solidarité, de coopération et du respect mutuel.

Qualifiée d’historique par de nombreux observateurs, cette visite, qui ouvrira une nouvelle page dans les relations entre Rabat et Djouba, vient conforter la vision royale d’une Afrique capable d’assurer son propre développement et de changer par elle-même son destin, grâce à la forte détermination de ses peuples, à leurs potentialités humaines et à leurs ressources naturelles.

Le déplacement royal en terre sud-soudanaise qui intervient au lendemain du retour triomphal du Royaume au sein de sa famille institutionnelle africaine, permettra au Maroc de faire bénéficier la jeune République du Soudan du Sud de son expertise et de son savoir-faire accumulés au fil des années dans divers domaines. C’est le cas, tout particulièrement, des questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme. L’expérience marocaine, largement reconnue sur le plan international et sollicitée par de nombreux pays, serait mise au service de la sécurité et de la stabilité du Soudan du Sud.

Comme à l’accoutumée, le volet social et humanitaire ne manquera pas d’imprégner et de marquer cette visite par de nouvelles actions en faveur de la population locale.

En ce sens, force est de souligner que le déploiement, sur Hautes Instructions de SM le Roi, d’un Hôpital de campagne multi-spécialités à Juba, au profit des populations de ce pays, s’inscrit dans la tradition humanitaire panafricaine du Royaume, et constitue l’axe central de la solidarité active du Maroc avec le peuple frère de la République du Soudan du Sud.

La visite du Souverain au Soudan du Sud ne manquera également pas de donner une forte impulsion aux relations politiques et économiques, encore embryonnaires, entre les deux pays, comme elle permettra aux deux parties de convenir d’actions concrètes devant participer à la promotion d’une coopération bilatérale renforcée, diversifiée et mutuellement avantageuse.

Cette visite sera également l’occasion pour les deux pays de mettre en place un cadre juridique étoffé et opérationnel, à même de structurer une collaboration fructueuse et une coopération Sud-Sud pour l’avenir, pragmatique et solidaire, construite autour de l’échange d’expériences et le partage d’expertise.

Elle permettra aux deux pays de joindre leurs efforts pour apporter des réponses appropriées et audacieuses aux multiples défis auxquels ils sont confrontés, notamment aux questions de paix et de sécurité, de démocratie et de bonne gouvernance, de développement économique et d’autres questions d’intérêt commun et à caractère sensible et prioritaire.

Coopération Sud-Sud

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, et le Président de la République du Soudan du Sud, M. Salva Kiir Mayardit, ont présidé, mercredi au Palais présidentiel à Juba, la cérémonie de signature de neuf accords bilatéraux dans différents domaines de coopération entre les deux pays.

Au début de cette cérémonie, le ministre de l’Intérieur, M. Mohamed Hassad, a prononcé une allocution dans laquelle il a souligné que conformément à la vision de Sa Majesté le Roi en matière de coopération sud-sud et dans le cadre des relations fraternelles entre le Royaume du Maroc et la République du Soudan du Sud, «le Maroc est engagé à partager son expérience en termes d’urbanisation et du développement urbain, en vue de soutenir la construction d’une nouvelle capitale» du Soudan du Sud.

Le Royaume a accepté de financer les études de faisabilité technique et financière de ce grand projet à hauteur de 5,1 millions de dollars, a précisé le ministre de l’Intérieur dans son allocution devant SM le Roi et son hôte, ajoutant que les études préliminaires vont se concentrer sur l’urbanisation et les aspects sociaux, économiques et environnementaux du projet.

Faisant savoir que ces études vont donner lieu à un projet de plan directeur, un montage technique et financier et un plan de réalisation, le ministre a noté que le Royaume apportera son assistance à la République du Soudan du Sud durant les différentes phases de la mise en œuvre de ce projet.

Et d’ajouter que la gestion déléguée du projet sera confiée, du côté marocain, au groupe Al Omrane sous la supervision d’un comité exécutif nommé par SM le Roi.

Il a, dans ce sens, annoncé la création d’un comité de suivi du projet, qui devrait se réunir au moins deux fois par an.

Les accords signés s’inscrivent dans le cadre du renforcement des liens de partenariat et de coopération avec des pays du continent et reflètent l’engagement sans faille de SM le Roi Mohammed VI pour la consolidation d’une coopération Sud-Sud solidaire et agissante, érigée par le Souverain parmi les axes fondamentaux de la politique étrangère du Royaume, au service des intérêts des peuples africains frères.

Voici la liste des accords signés :.

– Accord relatif à la réalisation de la nouvelle ville de Ramciel, signé côté marocain par le ministre de l’intérieur, Mohamed Hassad, le ministre de l’habitat et de la politique de la ville, Nabil Benabdallah et le président du Directoire d’Al Omrane Groupe, Badre Kanouni, et côté sud-soudanais par M. Mayiik Ayii Deng, ministre à la Présidence.

-Accord général de coopération, signé par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Salaheddine Mezouar, et le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale du Soudan du Sud, Deng Alor Kuol

-Accord sur la promotion et la protection de l’investissement, signé par le ministre de l’économie et des finances, Mohamed Boussaid, et le ministre des finances et de la planification du Soudan du Sud, Stephen Dhieu Dau

-Convention sur la non-double imposition et la lutte contre l’évasion fiscale en matière d’impôt sur le revenu, signée par le ministre de l’économie et des finances, Mohamed Boussaid, et le ministre des finances et de la planification du Soudan du Sud, Stephen Dhieu Dau

-Mémorandum d’entente dans le domaine agricole, signé par le ministre de l’agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch, et le ministre sud-soudanais de l’agriculture et de la sécurité alimentaire par intérim, Kornelio Kon Ngu

-Mémorandum d’entente sur la coopération industrielle, signé par le ministre de l’industrie, du commerce, de l’investissement et de l’économie numérique, Moulay Hafid El Alamy, et le ministre du commerce et d’industrie du Soudan du Sud, Moses Hassan Ayet

-Mémorandum d’entente sur la coopération dans le domaine des mines, signé par la directrice générale de l’office national des hydrocarbures et des mines, Mme Amina Benkhadra, et le directeur général de la direction du développement minéral du Soudan du Sud, Thongjang Awak Thongjang

-Accord de coopération dans le domaine de la formation professionnelle, signé côté marocain par le directeur général de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail, Larbi Bencheikh, et l’ambassadeur, Directeur général de l’Agence marocaine de la coopération internationale, Mohamed Methqal, et côté sud-soudanais par Juac Agok Anyar, directeur général de TEVT au ministère de l’éducation générale et de l’enseignement.

-Mémorandum d’entente entre la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et South Sudan Business and employers federation (SSBEF), signé par la présidente de la CGEM, Mme Miriem Bensalah-Chaqroun, et le président de la SSBEF, Ayii Duang Ayii.