9935982-16109033

A l’issue réunion de consultation du Conseil de sécurité sur la MINURSO. M. Omar Hilale, représentant permanent du Maroc aux Nations-Unies a fait une déclaration à la presse dans laquelle il a précisé que les Etats-membres du Conseil de sécurité ont salué le package qui a été conclu entre le Maroc et le secrétariat pour la pleine fonctionnalité de la MINURSO dans le cadre de son mandat tel que précisé dans les résolutions successives du Conseil de sécurité. Les pays-membres se sont également félicité des efforts consentis par le Maroc pour parvenir à ce package. Ils ont également salué tout ce que le Maroc a entrepris afin de permettre à la MINURSO de fonctionner même durant la crise passée. Enfin, dernier élément, tout le monde s’est félicité de cette nouvelle dynamique qui a pratiquement mis fin à la crise entre le secrétariat des Nations-Unies et le Royaume du Maroc. L’ambiance des débats était très positive et très optimiste sur l’avenir. Ceux-ci ont été marqués par un plein appui au secrétariat pour la mise en œuvre de cet accord et surtout le renouvellement de la confiance au Maroc. Tous les pays ont salué l’engagement réitéré du Maroc pour la mise en œuvre de ce package.

Le problème n’est pas celui du nombre (des membres de la MINURSO devant retourner au Sahara. NDLR), mais celui de la fonctionnalité, l’efficience et du mandat, a dit, à plusieurs reprises M. Hilale dans ses réponses aux questions de la presse.

Pour sa part, Le représentant permanent de la France auprès des Nations Unies, François Delattre, a souligné, mardi peu avant le début de la consultation du Conseil de sécurité de l’ONU sur la Minurso, que “les discussions entre le Maroc et les Nations Unies ont porté leurs fruits, puisqu’un accord entre les deux parties a été conclu” et ce, dans le cadre d’”une dynamique clairement positive”.

“Il existe clairement une dynamique positive aujourd’hui, comme nous l’avons constaté il y a 15 jours. Les discussions approfondies entre les autorités marocaines et les Nations Unies ont porté leurs fruits puisqu’un accord entre les deux parties a été conclu”, a déclaré le diplomate français, en précisant que cet accord “a permis d’ores et déjà à un premier groupe de 25 membres civils de la Minurso de revenir au quartier général à Laâyoune”.

La France, a-t-il affirmé, est “très attachée à ce que la Minurso puisse parvenir à la pleine fonctionnalité”, estimant que “les progrès accomplis jusqu’à présent sont des pas significatifs dans cette direction qu’il est important d’encourager”. “D’ores et déjà le chemin menant à la pleine fonctionnalité est bien engagé aujourd’hui”, a ajouté M. Delattre.

Tout en rappelant que “nous allons continuer à apporter tout notre soutien au processus politique conduit par les Nations Unies visant une solution juste, durable et mutuellement acceptable”, le Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies a tenu à réitérer que Paris considère “à cet égard que le plan d’autonomie présenté par le Maroc en 2007 constitue une base sérieuse et crédible pour une solution négociée”.

Il a, d’autre part, noté “qu’il existe une dynamique vertueuse positive en cours, puisque le Maroc a annoncé son intention de réintégrer l’Union africaine, ce qui constituerait une contribution importante à l’intégration croissante du continuent africain. Une Afrique unie est, en effet, un facteur de paix, de stabilité et de développement pour le continent comme pour le reste du monde”.