daech

La Chambre criminelle près l’annexe de la Cour d’appel de Salé, chargée des affaires du terrorisme, a condamné, jeudi, à 20 ans de prison ferme un ressortissant tchadien poursuivi pour actes terroristes.

Le mis en cause, arrêté en mai dernier à Tanger, est poursuivi pour “constitution d’une bande criminelle dans le but de préparer et de commettre des actes terroristes dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public à travers l’intimidation, la terreur et la violence, fabrication et possession d’explosifs, apologie d’actes terroristes, incitation d’autrui à commettre des actes terroristes et la collecte et l’utilisation de sommes d’argent à des fins terroristes”.

Dans sa plaidoirie, le vice procureur général du Roi avait requis 30 ans de prison ferme à l’encontre du mis en cause en raison de la gravité des actes qui lui sont reprochés. La défense a demandé, pour sa part, au tribunal de faire bénéficier l’accusé des circonstances atténuantes.

Un communiqué du ministère de l’Intérieur avait fait état de la mise en échec d’une opération d’infiltration d’un agent mandaté par l’organisation ”Daesh” sur le sol marocain. L’individu, ressortissant tchadien de 33 ans, était entré au Maroc en date du 4 mai dernier, via l’aéroport international Mohammed V de Casablanca, avec pour mandat de former des cellules dormantes de l’organisation terroriste afin de commettre des attentats terroristes d’envergure.