sm-le-roi-nomme-ambassadeurs-m2

SM le Roi Mohammed VI, a nommé, jeudi au Palais Royal à Casablanca, 65 nouveaux ambassadeurs dans les missions diplomatiques du Royaume dans plusieurs capitales mondiales en Europe, en Afrique, aux Amériques, en Asie et en Océanie ainsi que quatre nouveaux ambassadeurs à l’Administration centrale du ministère des Affaires étrangères et de la coopération (MAEC).

Ces nouvelles nominations entrent dans le cadre d’un large mouvement le plus important opéré sous le règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et qui vise à donner une nouvelle dynamique à la diplomatie marocaine afin d’en préserver les acquis, garantir son rayonnement et développer son rendement selon les impératifs dictés par les développements et les changements accélérés que connaît la scène internationale aux niveaux politique, économique, social et culturel.

Fait marquant de ces nouvelles nominations, la présence en force des femmes à travers la nomination de treize ambassadeurs femmes, un signal fort traduisant l’importance de la place qu’occupe la femme marocaine dans l’action diplomatique.

Parmi ces diplomates, Lalla Joumala Alaoui, nommée Ambassadeur de Sa Majesté le Roi aux États-Unis d’Amérique, et première femme ambassadeur du Maroc à Washington.

La liste compte également Mmes Latifa Akharbach, nommée en République de Tunisie, Oumama Aouad en République du Panama, Saadia Alaoui en République d’Angola, Nezha Alaoui Mhamedi en République fédérale démocratique d’Éthiopie et à Djibouti, Nour El Houda Marrakchi, en République de Croatie et Bosnie-Herzégovine et Zakia El Midaoui en République de Bulgarie et en Macédoine.

Cette liste comprend aussi Mmes Farida Louadaya, nommée en Colombie et en République de l’Equateur, Karima Kabbaj en République de Hongrie, Lamiae Erradi au Royaume de Norvège et en République d’Islande, Khadija Rouissi au Royaume du Danemark et en République de Lituanie, Kenza El Ghali en République du Chili et Amina Bouayach au Royaume de Suède et en République de Lettonie.

Parmi les ambassadeurs nouvellement nommés, 19 l’ont été dans des capitales africaines, notamment en dans des pays anglophones, une preuve de plus de l’ouverture du Royaume sur son entourage africain et de la perspicacité de la Vision Stratégique Royale de consécration et de renforcement des relations maroco-africaines, faisant desdites relations un des axes majeurs de la politique étrangère du Royaume en la rehaussant au niveau d’un véritable partenariat Sud-Sud agissant et solidaire.

Les nouveaux ambassadeurs comptent parmi eux le militant des droits de l’Homme et ancien président du Conseil consultatif des droits de l’Homme, Ahmed Herzni, nommé ambassadeur itinérant de SM le Roi. Ce choix vient consacrer l’importance de la dimension des Droits de l’Homme au niveau de la politique générale du Maroc.

Figurent également dans cette liste des cadres du MAEC tel Karim Medrek, nommé ambassadeur au Commonwealth d’Australie, en République de Vanuatu, en République de Kiribati, En République de Fidji, en République de Nouvelle-Zélande et en Papouasie-nouvelle guinée et à Tuvalu.

Ces nominations dans les cinq continents dénotent d’une volonté de diversification et d’élargissement des alliances stratégiques du Royaume.

Cette politique avait été soulignée par le Souverain dans Son discours prononcé en avril dernier devant le Sommet Maroc-pays du Golfe tenu à Riyad, dans lequel SM le Roi a affirmé le droit du Royaume à établir des partenariats stratégiques susceptibles de servir les intérêts suprêmes du Maroc et à consolider son positionnement dans le concert des Nations.