arrestation1

Les services de sécurité, en coordination avec le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de surveillance du territoire national (DST), ont réussi, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, à démanteler, vendredi, un réseau criminel composé de quatre individus, dans les villes de Tanger et Oujda, a annoncé le ministère de l’Intérieur.

Parmi les membres de ce réseau figurent un individu recherché dans une affaire de trafic international de drogue et deux anciens détenus dans des affaires de terrorisme: le premier entretenait des liens avec des éléments extrémistes à l’étranger et le second avait combattu sur la scène irako-syrienne dans les rangs de l’un des groupes extrémistes qui avait planifié des attaques terroristes dans le Royaume, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Leur quatrième acolyte avait fait l’objet d’un transfèrement de la Belgique vers le Maroc en 2014 après avoir purgé une peine de prison dans le cadre d’une affaire d’enlèvement, de meurtre prémédité et de trafic de drogue, a ajouté la même source.

Selon des informations précises, les membres de ce réseau avaient enlevé et séquestré une personne dans un domicile à Tanger après avoir pris possession de sa voiture qu’ils comptaient vendre dans la ville d’Oujda, avant qu’elle ne soit saisie par les services de sécurité.

Cette opération sécuritaire renseigne sur les liens étroits entre les organisations terroristes et les réseaux du crime organisé qui constituent l’une des sources principales du financement du terrorisme, souligne le communiqué.

Les mis en cause seront déférés devant la justice une fois terminée l’enquête qui se déroule sous la supervision du parquet général, conclut le communiqué.