7526062-11610075

La Ministre Déléguée auprès du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, Mme Mbarka Bouaida, a pris part, jeudi 21 juillet 2016 à Washington, aux travaux de la première réunion ministérielle conjointe des pays participants à la Coalition internationale de lutte contre le groupe dénommé «état islamique» (EI).

Lors de cette réunion, Mme Bouaida a noté que cette rencontre est l’occasion de mettre en avant l’expérience marocaine en matière de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, qui se base sur une vision Royale holistique ayant réussi à déconstruire le discours extrémiste tant au niveau national, que sur l’échelle de l’Afrique du nord, du Sahel et de l’Europe.

Le groupe “EI” s’est mué en un réseau international regroupant nombre de franchises terroristes à travers le monde, a fait remarquer la Ministre Délégué, soulignant que le terrorisme ne touche pas uniquement l’Irak, la Syrie et la Libye, mais l’ensemble des pays du monde, ce qui impose une approche globale contre de phénomène.

Dans ce contexte, Mme Bouaida a souligné que la vision Royale se fonde justement sur le renforcement des réformes politiques, constitutionnelles et démocratiques comme étant l’unique moyen de réaliser la stabilité intérieure, outre la consolidation des réformes économiques visant à réduire les disparités sociales et à promouvoir le marché de l’emploi pour les jeunes afin de les sanctuariser contre les tentatives de recrutement par les groupes terroristes.

Grâce à cette approche Royale, le Maroc est s’est érigé en modèle international à suivre en matière de lutte contre l’extrémisme religieux, lequel modèle jouit d’une “grande considération” auprès de plusieurs pays à travers le monde, a rappelé la Ministre Déléguée, ajoutant que nombre de pays ont exprimé le souhait de bénéficier de l’expertise marocaine dans le domaine de la formation des imams et des « morchidines » aux idéaux de l’Islam du juste milieu.

Dans ce contexte, Mme Bouaida a rappelé la création de la Fondation Mohammed VI des Oulémas africains, qui vise à barrer la route à l’extrémisme violent et aux groupes terroristes qui épousent l’idéologie d’Al Qaida et de daech et menacent la paix et la sécurité mondiales.

Mme Bouaida a également souligné que le Maroc s’emploie à consolider sa sécurité intérieure et extérieure à travers le renforcement de la coopération internationale sur les plans bilatéral et multilatéral, rappelant que le Royaume co-préside, avec les Pays Bas, le Groupe de Travail  sur les  combattants  terroristes  étrangers relevant du Forum Global de Lutte contre le Terrorisme (GCTF).

Et d’expliquer que cette coopération est basée sur l’échange de renseignements et le contrôle des frontières, ajoutant que le Maroc réussit sans relâche à démanteler des cellules terroristes visant le recrutement des jeunes.

Outre Mme Bouaida, la séance d’ouverture de cette réunion, co-présidée par le Secrétaire d’Etat, John Kerry et le Secrétaire à la Défense, Ashton Carter, s’est déroulée en présence du Ministre Délégué auprès du Chef de gouvernement, chargé de l’Administration de la défense nationale, M. Abdellatif Loudiyi, ainsi que de l’Ambassadeur du Maroc à Washington, Rachad Bouhlal.

Cette réunion, qui rassemble les ministres de défense et des affaires étrangères de 40 pays, vise à examiner les priorités de la campagne anti-EI, notamment en matière de coordination politico-militaire, de stabilisation des zones libérées, d’assèchement des sources de financement, et de lutte contre le phénomène des combattants terroristes étrangers et leur propagande.