000600-bcij-maroc-etat-islamique

Les résultats de l’enquête avec l’extrémiste, partisan de l’organisation auto-proclamée “Etat islamique”, arrêté le 24 octobre dernier à Tiflet, confirment qu’il préparait un attentat suicide à la ceinture explosive, a indiqué mercredi le ministère de l’Intérieur.

Le mis en cause préparait un mélange chimique destiné à la fabrication d’une ceinture explosive en vue de commettre un attentat suicide contre une cible sensible au Maroc, précise le ministère dans un communiqué.

L’expertise scientifique menée par les services compétents sur les produits suspects saisis à Tiflet lors de l’arrestation du mis en cause, montre qu’il s’agit de substances chimiques inflammables, utilisées pour le déclenchement des charges explosives.

S’agissant des autres objets saisis, l’expertise a montré qu’ils font partie du matériel électrique nécessaire à la fabrication des charges explosives et à occasionner de lourds dégâts au moment de l’explosion.

Le mis en cause sera déféré devant la justice une fois achevée l’enquête menée sous la supervision du parquet général.