oui 359434_307329_265381_132699_petite_bonne_fille_enfant_travail-680x365-680x365_c

Le ministère de l’Emploi et des affaires sociales a procédé, vendredi à Rabat, à la signature de conventions de partenariat avec 18 associations œuvrant en matière de lutte contre le travail des enfants et l’égalité de genre au travail.

Conclues par le ministre de l’Emploi et des affaires sociales, Abdeslam Seddiki, et les présidents de 18 associations, dont 13 travaillant dans le domaine de la lutte contre le travail des enfants, et 5 actives en matière d’égalité de genre au travail, ces conventions visent à sensibiliser sur les dangers du travail des enfants et à interdire leur travail dans des métiers dangereux, à arracher les enfants de moins de 15 ans au travail et à améliorer les conditions de travail des enfants âgés entre 15 ans et 18 ans, et ce conformément à la Convention internationale (138) concernant l’âge minimum d’admission à l’emploi et la Convention (182) sur les pires formes de travail des enfants.

En matière de lutte contre la discrimination à l’égard des femmes au travail, ces conventions s’articulent autour de la consolidation de la culture de l’approche genre au sein de l’entreprise, l’organisation des campagnes de sensibilisation pour faciliter l’accès des femmes au marché de l’emploi, l’amélioration de leurs conditions de travail, la conciliation entre leurs responsabilités familiales et leurs devoirs professionnels selon les dispositions des conventions de l’Organisation international du travail (OIT), numéro 100 et 111 relatives à l’égalité de rémunération entre la main-d’œuvre masculine et la main-d’œuvre féminine pour un travail de valeur égale, et à la discrimination à l’emploi et la profession.

Ces associations ont été sélectionnées sur la base de critères spécifiques fixées par une commission créée à cet effet, et à la lumière des résultats d’une étude d’évaluation des projets proposés par ces associations, en vue d’obtenir l’appui financier au titre de l’année budgétaire 2016.

La signature de ces conventions s’inscrit dans le cadre des efforts déployés par le ministère pour lutter contre le travail des enfants et la discrimination à l’égard des femmes au travail, en conformité avec les législations nationales, les conventions internationales du travail et les autres conventions des Nations unies relatives aux droits de l’homme ratifiées par le Maroc.

Dans une allocution à cette occasion, le ministre a indiqué que les grands défis sont toujours posés en matière de travail des enfants, réitérant sur l’importance d’intensifier les efforts et de mobiliser les moyens nécessaires pour faire face à ce fléau qui, a-t-il dit, nuit à la réputation du Maroc au sein des forums internationaux, et cela à travers la promotion de partenariats dans ce domaine avec les associations de la société civile.

S’agissant de la promotion de la situation des femmes au travail, et leur protection de toutes formes de discrimination, M. Seddiki a souligné l’importance de consolider la culture d’égalité entre l’homme et la femme dans les différents secteurs productifs, en vue d’améliorer leurs conditions de travail, et de garantir l’égalité au niveau du salaire, des indemnités, de formation et de promotion.

Selon le ministre, la réalisation de ces objectifs nécessite l’engagement sérieux de l’ensemble des institutions étatiques, des acteurs dans le secteur public et privé, et la société civile, pour relever le défi d’égalité entre les deux sexes au travail, non pas seulement au niveau législatif et institutionnel mais aussi au niveau pratique et réel.

De leur côté, les associations signataires ont promis de ne ménager aucun effort pour consacrer le soutien financier et technique qui leur a été alloué à la concrétisation des objectifs escomptés.

Pour sa part, l’ambassadeur de l’Union Européenne au Maroc, Rupert Joy, a mis l’accent sur les progrès « importants » réalisés par le Royaume en matière de lutte contre le travail des enfants, la promotion et la protection des femmes sur tous les niveaux, saluant les efforts fournis et les multiples initiatives du Maroc dans ce domaine.

 

 

MAP : 15/07/2016